Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


Lamine Niang Consultant, membre de l’APR: "Je ne suis pas juriste mais force est de reconnaître que Mr Sylla est un détenu politique"

Publié par Ahmadou Diop sur 8 Janvier 2014, 12:57pm

Catégories : #politique

Lamine Niang Consultant, membre de l’APR: "Je ne suis pas juriste mais force est de reconnaître que Mr Sylla est un détenu politique"

Moi, Ahmadou Diop, je reproduis ,ici,in extenso, le franc-parler, la vérité de la contribution d’un membre de l’apr, Lamine Niang, concernant Aliou Aïdara Sylla, chef d’entreprise, depuis plusieurs années, ancien député libéral, président de la Communauté rurale de Thilmakha, dans la région de Thiès.

Devenu un prisonnier politique, le 31 décembre 2013, en retour de son voyage de Dubaï, sous les chefs d’accusation bidon, pour blanchiment d’argent, escroquerie et association de malfaiteurs. Lisons donc cet article époustouflant, disculpant le détenu politique, qui se passe de commentaires !

« Compatriotes. L’engouement de nouvelle gouvernance surtout sobre et vertueuse qui a gagne les Sénégalais aux lendemains de la 2e alternance qui a porté le Président Sall au pouvoir , prend de nouvelles tournures .Des tournures qui nous poussent tous , du moins beaucoup d’entre nous épris de justice de quelque bord qu’il soit a nous soucier de notre commun pour un meilleur vivre des Sénégalais dans un climat social apaisé .

Certes la reddition des comptes fait grandement partie de la tant réclamée demande sociale parmi tant d’autres urgences. Tout le monde est d’accord avec le principe, aussi bien les opposants (ancien régime surtout libéral) que les nouveaux dirigeants à savoir récupérer les biens publics de la République supposés être entre les mains de certains, un groupuscule de gens au détriment de toute une nation. Cet élan de justice sociale et de gouvernance vertueuse ont vu la réactivation de certains leviers de bonne gouvernance tel la CREI.(…) Il est capital de réinstaurer la gouvernance sobre , une nouvelle mentalité comportementale des politiques qui souvent sont aux postes de commandes surtout après avoir accompagné et combattu aux cotés d’un homme qui un jour est élu a la magistrature suprême, face a leurs nouvelles responsabilités (L’arrogance).
Il est aussi fondamental de mettre les formes quand a l’application de ces instruments judiciaires qui force est de le reconnaître nous mène sur un terrain très glissant. Qui parle de justice parle de lois, et leçon bien retenue nous enseigne que la loi est au dessus de tous.

Des inculpations de délits d’enrichissement illicite, de détournements de deniers, de malversation financière, de détention de biens appartenant à l’Etat, d’association de malfaiteurs au sommet de l’Etat .Toutes les personnes inculpées et qui sont sous le coup d’un mandat de dépôt ont été dans des postes de commandes, donc, administrateurs de crédit, ou ont eu des responsabilités importantes dans un défunt régime libéral.
Dans la foulée, des gens qui ont été au cœur de ce système, a des postes très importantes, qui avaient toute la plénitude et prérogative de l’exercice de leurs fonctions de Ministre ou de Directeur Général se voit carrément évité par cette justice. Ou en tout cas, tout le monde s’attendait logiquement a leurs inculpations compte tenu de leurs statuts et que au finish, depuis plus de quinze mois, on voit leurs subordonnés arrêtés et qu’eux vaquent tranquillement a leurs occupations sous la présumée légitimité qu’ils détiendraient des révélations susceptibles de secouer l’Etat a son plus haut sommet. Mais dans ce lot, il y figure un homme, opérateur économique de son état, qui s’est toujours battu et s’est vraiment fait seul à travers le Sénégal depuis plus de 40 années. Responsable politique sous le régime socialiste ou il fut député, député encore sous le régime libéral car ayant été courtisé pendant 4 années après la chute du régime socialiste, proche collaborateur du Président Wade dans les prairies libérales, membres du pole économique privé sénégalais etc. Revenons sur les prairies libérales ou il a cheminé avec un certain Macky Sall avec il a eu de bons rapports très désintéressé car, l’homme en question n’est pas un politicien. D’ailleurs aux premières heures de cette chantée dévolution monarchique du pouvoir et qui, après la liquidation politique de Idrissa Seck alors Premier Ministre, sacrifierait Macky Sall qui fut alors Président de l’assemblée nationale. En ces moments troubles ou tout le monde chantait même a contre cœur Wade père et Wade fils, il fut l’un des rares personnes éprises de vérité à avoir osé affronter Abdoulaye Wade, pour lui dire qu’il commettait une grave erreur en excluant Macky Sall de son parti…
Bref, l’homme en question n’est autre que Monsieur AIDARA SYLLA. Que lui reproche-t-ton réellement ? De quel délit est-il puni depuis plus d’un an ? (30 déc. 2012)

C’est un religieux comme tant d’autres qui n’a de cesse de prendre en charge des daaras et venir en appui a beaucoup de marabouts qui ont des enfants a qui ils ont la lourde charge d’enseignement du coran et des vertus islamiques. Un marabout qui a osé briser la sphère glaciale et limitée dans laquelle tous les marabouts et religieux sont astreints. Mouiller son boubou pour entretenir sa famille autrement est-il un délit pour un religieux ? Le mettre en prison contribue a la lutte contre l’islam dirait-on sous d’autres contrées. Il n’est pas facile de l’enlever de la mentalité de certaines personnes car il est un des bailleurs et entretenant de plusieurs daaras a travers le Sénégal , le confident et bon talibé dans tous les foyers religieux Sénégalais de Touba a Tivaoune en passant par Ndiaassane etc. Par son éducation, il a de bons rapports très humains tels que enseignés par l’islam avec tous. Il fut arrêté et accusé d’association de malfaiteur, de délit de détention et de convoi illégal de fonds entre autres par des chèques. A QUI SONT CES CHEQUES ?tout le monde sait qu’ils sont d’Abdoulaye Wade.

Ou se trouvent ces comptes ? Ils sont au nom de qui ? L’argent est-il toujours disponible ? A quoi était destiné cet argent ? Quelle légitimité ou quelle crédibilité a-t-il jouit pour mériter une telle confiance ? Tant de questions qui font que le délit d’association est déjà élucidé car le propriétaire est bien vivant et bien connu. Qui dit association parle de deux ou de plusieurs personnes. Dans ce cas précis l’associé n’est pas inconnu et est bien vivant. Si les vertus majeures de KERSA, SOUTOURA etc. nous empêchent d’interpeller un ancien chef d’Etat comme Wade avait fait pour Diouf qui jusqu’ici n’a eu aucun délit connu sur son dos, Macky veut le faire pour Wade .C’est de bon salut si cela s’en tient seulement a cela contrairement a ce que puissent penser d’autres comme venait de le faire la semaine dernière un marabout issu d’une famille religieuse et non moins patron de presse, je nomme Sidy Lamine Niasse. Ce pardon avec les yeux fermes sur un Président sortant ne devrait pas être une leçon à répéter en amont pour un Président riche pour qu’un jour, après son mandat qu’il ne soit pas convoqué ou inquiété pour quoi que ce soit. Mr Niasse a déstabilisé, dans sa démarche dénonciatrice tant soit peu une institution même sans s’en rendre compte ou même sciemment. Pourtant il s’est agi d’un coup de fil qu’il soit libéré. Karim Wade a des gens de la scène politique qui le défendent, Oumar Sarr, Fara Senghor et consort ne sont guère perturbés, si ce n’est quelques auditions a la brigade de recherches, pourquoi ? Avec quelle assurance ? Un MBACKE-MACKE n’a-t-il pas fait pareille chose en accusant le Président de la République de courtier dans un litige foncier d’héritage sans poursuite. Même son audition a été annulée jusqu'à nouvel ordre pourquoi ? Une députée libérale n’a-t-elle pas injurié l’institution suprême lors de la récente DPG de le 1ere Ministre en direct a la télévision ?A-t-elle encouru quelque poursuites que ce soit ? L’affaire du port autonome, l’ex DG n’avait-il pas cité un fils de chef religieux a qui il aurait donné une manne d’argent sur les ordres d’un chef d’Etat, qui en retour avait reçu des recommandations pour ce fils de marabout, est-il inquiété ou convoqué ? Non. Si ceci, a défaut de signifier s’enrichir illicitement, n’est-il pas lui aussi enrichi curieusement pour ne pas dire illicitement par des tiers ?(….) Que dit la loi sur le délit d’association en enrichissement illégal ou conditionné ?

Tous ceux qui sont poursuivis sont défendus par leurs militants ou leurs collaborateurs, ou par leurs soit disant protégés ou parrains. D’ailleurs quand on entend les politiciens du PDS parler, ils n’ont qu’un nom à la Bouche : Karim. Ils citent le nom d’Aidara en passant sans pour autant s’y appesantir, cela montre que l’homme n’est pas un politicien mais un homme d’affaire. Mais c’est son fief qui n’avait et n’aura de cesse de le réélire car il représente bien le Kadior étant un digne fils sur la terre de ses ancêtres (...) Il gagnera toujours son terroir emprisonné ou libre (...) En Apprenant dernièrement que ces fonds ont été retirés par le proprio dans son dernier périple n’inquiète guère ceux qui ont la charge de recouvrer cet argent .Je ne suis pas juriste mais force est de reconnaître que Mr Sylla est un détenu politique.

Depuis quand travailler et récolter son dû est-il devenu un délit dans ce pays ? Depuis quand être l’homme de confiance d’un tel est -il un criminel ? Les poursuites et les inculpations sont-elles sélectives ? Ciblent-t-elles certaines personnes dites pontes dans une formation en politique en implosion mais toujours menaçante ?Un homme d’affaires ne peut-il pas être payé a hauteur de 600 ou 800 millions pour les frais d’investissements et de réalisations de chantiers a grandes envergures et qui n’a de cesse de travailler depuis 40 ans, alors qu’un griot dans un régime actuel se paye une maison a hauteur de 700 millions, dans quel pays ou dans quel régime sommes nous enfin ?

Je prends ma plume au nom du sang d’abord car Mr Aïdara est mon oncle directement, en tant que citoyen libre et épris de justice, en tant que patriote qui croit fondamentalement a son pays et a sa justi
ce et a ses hommes de par leur génie. Le bon fonctionnement de ce pays et son de devenir nous interpellent et nous incombent tous et surtout tout ce qui participerait a l’apaisement du climat social pour notre bon vivre de quelque bord que nous soyons conformément a l’appel du Khalife Général des Mourides ».



A Lamine NIANG Consultant
Membre de l’APR Animateur du CADRE UNITAIRE C
oordonnateur ADS

Lamine Niang Consultant, membre de l’APR: "Je ne suis pas juriste mais force est de reconnaître que Mr Sylla est un détenu politique"
Commenter cet article

Archives

Articles récents