Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


31 juillet 2014 : Est-ce donc la fin de la traque des biens mal acquis supposés contre Karim Wade, l’ex super ministre d’Etat des infrastructures « du Ciel et de la Terre » ?

Publié par Ahmadou Diop sur 9 Juillet 2014, 19:46pm

      31 juillet 2014 : Est-ce donc la fin de la traque des biens mal acquis  supposés contre  Karim Wade, l’ex super ministre d’Etat des infrastructures  « du Ciel et de la Terre » ?

Apparemment, le pouvoir totalitaire, très loquace, juge et partie sur la traque des biens mal acquis supposés, semble verser de l’eau dans « son bissap » après plusieurs mois de longs mensonges cousus de fil blanc. Le pouvoir totalitaire des méthodes fascistes veut-il se tirer d’affaire par presse interposée, sur ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Karim Wade, qui est réduit en charpie depuis son incarcération musclée à Rebeuss, désormais baptisé, le célébrissime goulag du despote fraudeur nègre de service, niché derrière les grilles d’un palais estampillé : « les Faye-Sall, Timbo, Gassama et Cie ».

Au risque d’être plus ridicule, surtout après la débâcle électorale des locales, qui ont couté très cher à Mimi Touré, dixit, garde des sceaux ministre de la justice et premier ministre, a laissé sa peau contre le « syndrome du calife de Dakar », l’indétrônable mascotte.

La machine répressive, anesthésiée, semble, désormais, appuyer sur la pédale douce et faire marche arrière et prépare à petit feu, les esprits pour libérer le célèbre détenu politique, Karim Wade, l’ex super ministre d’Etat des infrastructures du « Ciel et de la Terre ».

Les charniers des mensonges livrent-ils, alors, leurs secrets, après plusieurs mois de commissions rogatoires internationales, couronnées d’intenses recherches infructueuses ? Le totalitarisme des cueillettes à l’effigie des tontons macoutes cherche-t-il, finalement, une porte de sortie pour « libérer l’encombrant cadeau » ?

Nous le pensons dans notre intime conviction. Et pour cause.

Les discours alambiqués d’une certaine presse de la sarabande nous édifient sur la question brulante.

Plutôt que de perdre le peu d’honorabilité qui lui reste, l’exécutif cherche une porte de sortie honorable sur des mensonges grotesques d’Etat, à dessein de cacher ses scandales manifestes à n’en plus finir, et les casseroles des bandits en col blanc au plus haut sommet.

La défaite cuisante des élections locales historique sert de test grandeur nature pour les futures échéances présidentielles de 2017, au point que, parait-il, Macky Sall, affolé, pour limiter les dégâts collatéraux et arrondir les angles, a envoyé, presto illico, « un émissaire spécial, officieux », pour rencontrer des chefs de partis politiques, dont Abdoulaye Wade, l’ex président de la république, le père biologique de l’encellulé bien connu, et qui fait frémir le maitre provisoire du palais, adepte de la magie noire et des coups tordus.

Est-ce dont un hasard ou une simple coïncidence, après des résultats très calamiteux contre le chantre « d’un yonu yokuté » ou l’éternel chemin douteux d’un escroc ? Toutes les supputations sont autorisées. Tout y est, maintenant ! A chacun son interprétation !

Wait and see le 31 juillet 2014 pour y avoir le cœur net !

Le combat continue !

Ahmadou Diop

Commenter cet article

Archives

Articles récents