Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


Talla Sylla, Quel goujat !

Publié par Ahmadou Diop sur 7 Septembre 2014, 18:36pm

Voici le message que Talla Sylla a envoyé hier, samedi 6 septembre 2014, à Serigne Saliou DIOP Njawar qui lui a juste posé la question de savoir ce qu’il fera de la femme qu’il a épousée, il y a de cela deux ans, qui lui a donné une adorable petite fille et dont lui (Serigne Saliou DIOP Njawar et sa femme) ont été les témoins de cette union. À ce jour, aucun certificat de divorce n’a été émis pour ce mariage qu’il a juste contracté pour avoir sa Green Card aux États-Unis et se faire vivre comme à son habitude.

Celui qu’il insulte aujourd’hui lui a offert le gîte pendant plusieurs semaines lorsqu’il est arrivé à Los Angeles, lui a appris a conduire et s’est porté garant pour l’achat de la voiture qu’il conduisait en Californie … etc…

L. S. a été plus qu’une femme pour le sieur Sylla, car mis à part que c’est elle qui payait la maison, la voiture, l’épicerie et toutes les dépenses inhérentes à la vie en Amérique Du Nord, elle a accepté sous son toit tous les protégés de son ingrat mari, y compris ses maîtresses et ses fans politiques.

Monsieur Sylla ne s’est pas gêné de s’endetter auprès de ses concitoyens, empruntant ici et là un cinq cents, mille ou mille cinq cent Dollars qu’il ne paiera jamais; poussant le bouton jusqu’à se taper la nounou de sa fille au nez et à la barbe de sa fidèle épouse qui ne voyait rien, malgré la flagrance des faits.

Avec son premier emploi de maire, il a préféré se barrer, plutôt que de saisir la première occasion qui lui était offerte de s’occuper de sa famille. Ingratitude oblige, comme à son habitude, il s’est débiné comme il l’a fait à travers le Sénégal, en France et ailleurs, face à ses responsabilités. Un tel malotru peut-il prétendre à la destinée du Sénégal?

La rédaction

Talla Sylla, Quel goujat !
Talla Sylla, Quel goujat !
Commenter cet article

Archives

Articles récents