Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


Marche du pds et du peuple du 21 novembre 2014 ou le réveil patriotique contre le tribalisme politique, totalitaire : communiqué du Front de la Conscience patriotique pour le changement au Sénégal-XAM SA REW – BËG SA REW – JARIÑ SA REW

Publié par Ahmadou Diop sur 7 Novembre 2014, 11:54am

Le Front de la Conscience patriotique pour le changement au Sénégal, XAM SA REW – BËG SA REW – JARIÑ SA REW s’insurge contre l’interdiction de la marche du pds et du peuple.
Le Front de la Conscience patriotique pour le changement au Sénégal, XAM SA REW – BËG SA REW – JARIÑ SA REW, soucieux du respect des lois fondamentales, s’inscrit en porte à porte faux contre l’interdiction sans cause réelle de la marche pacifique du pds et du peuple, prévue le 21 novembre 2014
Pour commencer, rien ne justifie l’interdiction abusive, illégale de la marche du pds et du peuple. Cette censure n’en est pas une. C’est une religion chez Macky Sall, le fraudeur nègre de service. Nous la déclarons solennellement nulle et non avenue. Sans la liberté, on ne peut rien construire de solide.
Macky Sall continue sa trajectoire totalitaire de campagne électorale permanente, déguisée, déloyale au nom d’une appropriation obscure pour faire oublier ses propres promesses électorales qu’il tente d’absoudre par l’esclandre de la francophonie, l’autre version colonialiste tempérée, estampillée : « développement économique, paix ». Mon œil ! Macky Sall, qui défendait hier, urbi orbi des valeurs démocratiques l’interdit systématiquement par l’entregent de ses préfets, passés maîtres des auxiliaires de service, toujours au garde-à-vous. Peut-on vouloir quelque chose et son contraire ?
Quand la république est menacée par la tyrannie et l’arbitraire, nul n’a le droit de se compromettre au risque de la trahir par le silence complice et coupable.
Le 21 novembre 2014, tous debout en bloc monolithique, unitaire contre le totalitarisme !
Macky Sall porte l’entière responsabilité, de ce qui pourrait arriver à Abdoulaye Wade.
Qu’il se le dise pour dit !
Pour tout citoyen libre, il n’y a pas d’âge pour faire triompher les idéaux de la démocratie et les libertés fondamentales. C’est le cas d’Abdoulaye, ancien président de la république du Sénégal. Avec ou sans autorisation, la marche aura lieu à date échue, le 21 novembre 2014.
Tous debout contre l’impunité ! Le droit inaliénable de marcher n’est pas négociable.
Entre la liberté et l’esclavage, il n’y a pas de compromis.
Les manifestations inscrites dans la constitution ne peuvent servir de délits d’opinons ou de troubles à l’ordre publique. S’il y a quelqu’un qui trouble l’ordre public, c’est bien Macky Sall.
Abdoulaye Wade et le peuple doivent marcher le jour J avec un Grand « J ». Que tous ceux qui le désirent, le fassent massivement, le 21 novembre 2014 !
Le Front de la Conscience patriotique pour le changement au Sénégal, XAM SA REW – BËG SA REW – JARIÑ SA REW, condamne fermement cette interdiction totalement illégale et invite les autorités sénégalaises à revenir à de meilleurs sentiments, en l’autorisant sans conditions.
Ahmadou Diop, coordonnateur du Front de la Conscience patriotique pour le changement au Sénégal, XAM SA REW – BËG SA REW – JARIÑ SA REW

Marche du pds et du peuple du 21 novembre 2014 ou le réveil patriotique contre le tribalisme politique, totalitaire : communiqué du Front de la Conscience patriotique pour le changement au Sénégal-XAM SA REW – BËG SA REW – JARIÑ SA REW
Commenter cet article

lamine 15/11/2014 16:05

Jugez vous-mêmes !
Une trentaine d’arrêtés d'interdiction en deux mois soit en moyenne un arrêté tous les deux jours, voilà le triste record mondial que vient de remporter, haut la main, le gouvernement de Macky Sall, l'ami de Compaoré.
Toutes ces interdictions frappent systématiquement des manifestations qu'envisageaient d'organiser les partis d'opposition. Voudrait-on museler totalement l'opposition et revenir sans détour à la belle époque du parti unique qu'on ne s'y prendrait pas autrement !
Aujourd'hui, même les organisations des droits de l'homme ne sont pas épargnées. Trop c'est trop. Après les marches interdites, les meetings sont maintenant quasiment interdits sur le territoire national, sauf si c'est l'APR qui, expert en la danse du ventre, va trémousser et trépigner au rythme du "wango" et au "yéla" comme l'affirme pompeusement leur mentor.

Hé bien, avouez donc que le Sénégal a vraiment dégringolé, lui qui se voulait en Afrique, le champion de la démocratie et des libertés, a subitement basculé, par la volonté d’appentis-sorciers inconscients et carriéristes pour être aujourd'hui, la lanterne rouge des démocraties... Comme disait le livre saint: " Les premiers sont aujourd'hui les derniers ".

Mais face à cette dérive autoritaire, les sénégalais peuvent-ils accepter l'installation définitive du pays dans un régime autoritaire? Qu'est ce qui fait peur à Macky Sall, à ce point ? Assurément pas , car le génie de notre peuple ne saurait l'accepter et les traditions démocratiques très anciennes que ce régime iconoclaste veut enterrer, nous l'interdisent.

Pour sur, le meeting prochain doit avoir lieu, d'une manière ou d'une autre.puisque la raison a déserté les rangs de la coalition gouvernementale actuelle et que les réflexes sécuritaires qui n'ont comme seul soubassement que la préservation d’intérêts égoïstes anciens ou fraîchement acquis, dictent une fuite en avant vers la CONFRONTATION.

Arrestations arbitraires, interdictions de sorties du territoire, interdictions de marches...interdictions de meetings et quoi encore ? Trouvez ça civilisé ?????
Moi, je dis NON ! .

Tidiane Sène.

Archives

Articles récents