Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


Radio Sunuker présente Emission « Xew Xewi Rewmi » avec Ahmadou Diop du 24 Fevrier 2015:L’exclusion de l’Afrique dans l’hagiographie mondiale : décryptage et solutions

Publié par Ahmadou Diop sur 25 Février 2015, 13:55pm

Radio Sunuker présente Emission « Xew Xewi Rewmi » avec Ahmadou Diop du 24 Fevrier 2015:L’exclusion de l’Afrique dans l’hagiographie mondiale : décryptage et solutions

L’exclusion de l’Afrique dans l’hagiographie mondiale : décryptage et solutions

Le Sénégal sera-t-il donc au rendez-vous pour le changement au Sénégal, en 2017 ? Face à la capitulation totale de la classe politique, opportuniste par consentement, que faire maintenant ?

Face à l’abdication totale de toute la classe politique, par consentement, faire cause commune par un sursaut national est devenue une priorité absolue. Qu’on le veuille ou non, l’obscurité et le culte de la médiocrité des nègres de service plombent la démocratie et le développement de l’Afrique, vassalisée, l’éternelle vache à lait de l’extérieur colonialiste.

Les nègres de service, dont Macky, aujourd’hui, est le premier pantin sur le piano de la françafrique, atlantiste, aux ramifications et des vertus peu transparentes, le représentant adulé, du cercle fermé des intérêts colonialistes, n’est qu’une créature moribonde au puzzle de mauvais aloi pour nous les vrais patriotes aux vérités éternelles.

Car l’Africain, le vrai de l’ivraie, n’est héros que lorsqu’il meurt. Un paradoxe d’un manque d’aplomb antipatriotique, qui résulte incontestablement d’une particularité africaine, ne comprend rien de son passé historique, si douloureux. Une idée que nous avons toujours défendue avec corps et âme. Le véritable héros africain n’est reconnu comme tel qu’à sa mort, quand ce sera trop tard pour corriger le tir, en attendant, demain, l’éternel recommencement. Une bêtise qu’on répète à l’infini et tout le temps.

Mais l’Europe, à contrario, prend toujours le contrepied de l’Afrique totalement exclue de l’hagiographie mondiale par la bassesse inouïe de ses détrousseurs multimilliardaires, traitres nègres de service plus riches que l’ensemble des chefs d’état des pays développés. Comment des nègres, très pauvres, hier, peuvent-ils s’enrichir bassement, gloutonnement dans une opulence effrayante, tandis que le reste de la population vit dans une pauvreté absolue, sidérante ?

Cheikh Anta Diop, est le libérateur des esprits domptés, ghettoïsés, l’ouragan qui a balayé le paradigme condescendant de l’occident et les larbins connus de l’establishment- que sont ces pseudos intellectuels à peau noire-« les doungourous » serviles – des camériers manipulés, agenouillés, aliénés, et parfaitement moulés à la carapace blanche, ne jurant que par la tête du blanc, faussement supérieur, dégradant et au nom d’une civilisation fondée des dissimulations et des coups bas.

Face à la guerre des positions et des chefs, qui n’ont d’autres objectifs que de défendre leurs propres intérêts crypto personnels, mesquins, nous avons l’obligation de corriger le tir, pour le réveil des consciences, à l’instar des nations hautement développées. En Europe, aux Etats-Unis et ailleurs, le consensus patriotique est devenu un facteur essentiel de développement et de progrès à l’infini. Mais ici, la confiscation du pouvoir par des voleurs abonnés aux rapines politiques, médiocres dans l’âme jusqu’à l’abime, constituent une singerie de la régression crescendo dans laquelle la répression intentionnelle tout azimut prime sur tout.

Le manque de patriotisme généralisé s’explique par le fait que les citoyens classés en zone seconde, lassés et laissés pour compte, qui tirent par la queue, se nourrissant d’eau fraiche, préfèrent, hélas, prendre le large au péril de leur vie., en bravant les océans et les mers. Une curiosité qui en dit long sur un manque d’incivilité patente répandu.

La rupture « des Sall -Faye -Timbo- Gassama et Cie » ou la fracture sociale d’une société à deux vitesses totalement contradictoires.

La prise de contrôle d’un peuple déterminé pour protéger ses propres intérêts légitimes, nationaux, incessibles, à dessein de s’en approprier, commence par son éducation politique, patriotique, civique. Cela n’est possible qu’avec l’apport abondant et l’intuition généralisée avec de vrais leaderships, visionnaires, charismatiques, altruistes pour la cause nationale.

En lieu et place du patriotisme et le civisme, tous les présidents de la république qui se sont succédé, choisissent toujours la voie obscure. En finir tous avec eux est une question de salubrité publique, politique

Face à la capitulation de la classe politique, ploutocratique, gérontocratique népotique de la gestion gabégique de la part de partis politiques coalisés en mafia, que faire maintenant ? L’ère Macky est celle d’une wadésie bis bien maquillée.

Maintenant, il nous faut à tout prix mettre à la tête de ce pays des véritables sentinelles libres, patriotiques, nationalistes à l’endroit même contre l’envers du décor, quoique cela puisse nous coûter.

Commenter cet article

Archives

Articles récents