Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


2016 : le Sénégal à l’épreuve d’un référendum ? Par Ahmadou Diop

Publié par Ahmadou Diop sur 22 Avril 2015, 19:40pm

Catégories : #politique

2016 : le Sénégal à l’épreuve d’un référendum ? Par Ahmadou Diop

Rafles, embastillements, détournements massifs des deniers publics, transvasements d’opposants, arrogance, désinformations, manipulations, esclandres des parodies de procès : telle est l’unique vocation d’un état policier, sous tutelle colonialiste.
Désormais, sous l’ère mackysallienne, toutes voix audibles, constituent nécessairement des délits d’opinions libres à la démocratie.

La réduction du mandat présidentiel de 7 à 5 ans passe obligatoirement et exclusivement par un référendum en 2016, une autre procédure constitue une violation flagrante à l’article 27 de la constitution.
Serions-nous donc des  indigènes pour nous laisser enlacer par la corde d’un apostat notoirement décrié ?
Serions-nous des désolants pour sortir définitivement de l’histoire et ne plus pouvoir y jamais entrer, en nous laissant embarbouiller ridiculement par une bande de constitutionnalistes, corrompus à la solde d’un despote, nègre de service ?
Serions-nous assez mous pour nous laisser avaler par « l’anaconda » bien nourri, et dont la boulimie constitue incontestablement une menace pour nous tous ?
L’inimitable pâteux, réfractaire à tout, parle plus qu’il ne travaille en réalité, corporatiste dans l’âme, clive, sévit partout, veut frapper partout et pour avoir raison sur tout le pays, s’adjuge curieusement la qualité de syndicaliste à la place des professionnels, déclare sèchement aux syndicalistes : « au nom de quoi vous voulez prendre le pays en otage ? »
Qui prend vraiment en otage le pays, si ce n’est pas lui ?

Ahmadou Diop, Coordonnateur CPC

Commenter cet article

Archives

Articles récents