Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-honneur-liberté-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-honneur-liberté-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Ecrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״


L’Arabie Saoudite Recherche bourreaux

Publié par Ahmadou Diop sur 20 Mai 2015, 21:32pm

L’Arabie Saoudite Recherche bourreaux
L’Arabie Saoudite Recherche bourreaux
L’Arabie Saoudite Recherche bourreaux

Restons avec les trucs d’islamisme pour relayer une info qui déchire la Toile. L’Arabie Saoudite recherche huit bourreaux, pour exécuter, par décapitation, les nombreux condamnés à mort dans le royaume, renseigne le site M6 info.

Selon l’offre déposée sur le site du ministère du Service public, le poste ne requiert aucune qualification particulière. La seule tâche des bourreaux est d’«exécuter les condamnés à mort». Autre tâche, les bourreaux pourront être amenés à pratiquer «des amputations» sur des personnes condamnées pour vol.

En clair, il faut juste savoir manier du sabre et ne pas avoir des haut-le-cœur quand le sang gicle et que des têtes tombent.

Il faut noter que cette offre d’emploi particulière est publiée alors que le nombre de condamnations à mort dans le royaume est en augmentation. Ainsi, depuis le début de l’année, 84 personnes ont déjà été exécutées, contre 87 sur l’ensemble de l’année 2014.

En Arabie Saoudite, les faits de viol, de meurtre, d’apostasie (le fait de renier publiquement une religion), de vol à main armée et de trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en vertu d’une version rigoriste de la charia.

Amnesty International s’est inquiété, au mois de mars, du nombre élevé de décapitations pour trafic de drogue en Arabie Saoudite. Elles représentent plus de la moitié des exécutions depuis le mois de janvier 2015.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents