Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-honneur-liberté-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-honneur-liberté-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Ecrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״


Radio Sunuker présente Emission « Xew Xewi Rewmi » avec Ahmadou Diop du 29 Septembre 2015: Le premier résistant médiatique africain- “Pinc Mi” : notre Radio Sunuker FM, la première Radio Africaine en Californie à Los Angeles.

Publié par Ahmadou Diop sur 29 Septembre 2015, 22:54pm

Radio Sunuker présente Emission « Xew Xewi Rewmi » avec Ahmadou Diop du 29 Septembre 2015: Le premier résistant médiatique africain- “Pinc Mi” : notre Radio Sunuker FM, la première Radio Africaine en Californie à Los Angeles.
Radio Sunuker présente Emission « Xew Xewi Rewmi » avec Ahmadou Diop du 29 Septembre 2015: Le premier résistant médiatique africain- “Pinc Mi” : notre Radio Sunuker FM, la première Radio Africaine en Californie à Los Angeles.

Solennellement, nous rendons un hommage vibrant aux sentinelles sénégalaises toujours présentes sur les ondes de notre Radio sunuker Fm : la Première Radio Africaine en Californie à Los Angeles.

Pour commencer, « Tal bu yalla tal sani cik mata guen fay ko », en terme clair, qu’il est inutile de vouloir éteindre la flamme de dieu. Une telle mission est immanquablement vouée à l’échec. Que nos détracteurs qui sont les ennemis de dieux se le tiennent pour dit ! Que cela soit clair !

Pour tout pays présumé de droit, dans les faits, il est essentiel que les professionnels de l’information et de la communication puissent jouer leur rôle dévolu et ceci sans parti pris.

A l’excellence de notre Radio Sunuker FM, la première Radio Africaine en Californie à Los Angeles, pour dire vrai, est le symbole de la résistance de la référence de tout un continent pour la cause et la défense de l’afrique et des africains. 

Rappel historique : 2004, Ndiawar Diop, un sénégalais bon teint, altruiste, né dans l’âme, bien formée à la bonne école, férue des sciences politiques, a eu l’ingénieuse idée, pertinente de mettre à la disposition de tous les africains et non africains cet outil merveilleux moderne de la bonne communication. En vérité, notre radio est le ralliement et le point de convergence des bonnes consciences à l’endroit contre l’envers du décor.

Le crédo de Radio se distingue par sa volonté manifeste de réunir tous les patriotes sénégalais autour d’un idéal commun, pour faire de ce pays une véritable nation émergente. A travers ce postulat, l’apport, l’expertise et la détermination de tous les sénégalais s’avérent nécessaires, pour bâtir une société égalitaire dans laquelle tous les citoyens naissent libres et égaux devant la loi en devoirs comme en droits. 

A la différence de certaines radios dressées en coupe réglée, financées, parrainées, qui portent par indécence et l’arrogance attentaoire de l’acronyme marron-beige à l’hémisphère nord, lesquellles ondes sévissent, en campagne électorale totalement déloyale, et à dessein de vouloir réélire un traitre nègre de service, l’habitacle des manières décousues, les finance bassement sans vergogne à cause de ses multimilliards qu’il a obtenus sur l’autel du miracle des postes nominations-Tan Sa Bula Nex-, notre radio quant à elle, est la plus libre par sa crédibilité audible, indiscutable sur la scène nationale et internationale, occupe le haut du pavé dans le panthéon de la communication de haute stature, eu égard aux analyses objectives remarquables des experts sénégalais polyvalents, qui y interviennent sur le plateau constamment et à chaque fois que cela s’avére nécessaire.

Un » yénékay » hors du commun de premier plan passe irréversiblement dans la postérité par son abondance patriotique pour la cause des sénégalais et africains, et par extension, notamment aux opprmés où qu’ils puissent se troucver sur la planète, sans distinction de race, ni de sexe, ni de religion, quand bien même la notion de race n’existe pas en biologie.

Notre Radio Sunuker FM, représente la voix du peuple par le peuple et pour le peuple, diffuse inlassablement des informations réelles, dignes de foi, décortiquées de fond en comble de haute facture, capables de créer le déclic nécessaire et l’éveil des consciences endormies. 

Des experts sénégalais, libres, présents constamment sur le plateau, compétents en la matière, analysent sans compromissions, l’actualité politique nationale et internationale. Les mêmes expérimentés dénoncent les pillages des ressources naturelles du sénégal bradées, qui sont entre les mains d’une famille paresseuse en bande organisée. 

Pour nous autres, la référence de la démocratie des médiocres ne peut imprimer sa marque de fabrique dans ce pays !

Notre média exceptionnel met au crible la désinformation, la manipulation tout azimut de la presse des nullards de macky sall, est source d’abondance, tendant à assurer la promotion sociale, politique de Macky Sall-« l’affairiste Pétain Noir » et sa bande d’ouailles voraraces, labellisées jusqu’à l’abîme. 

Depuis le regrettable soir du 25 mars 2012, la plupart des sénégalais sont convaincus qu’aucune rupture n’a été opérée jusqu’ci, malgré les slogans stériles, médiatico-politiques, inflationnnistes, emphatiques, qui cachent, en réalité, une vaste supercherie grotesque de toute l’histoire du Sénégal. 

Pire encore, toutes les structures de l’état sénégalais sont entre les mains des mêmes patronymes particuliers. On peut même parler de parjure de la part de Macky Sall, passé maître exceptionnel du promoteur du népotisme et la gestion gabégique des déniers de l’état qu’il détourne à des fins personnelles. 

L’homme des galéjades et des pantalonnades se renie peu à peu de ses promesses électorales et ses engagements qu’il laisse sciemment aux vestiaires. Toute contradiction politique est synonyme de déstabilisation de son régime moribond. La misère sociale devient de plus en plus aiguë, aggravé par le chômage endémique et l’inflation des denrées de première nécessité ; surtout les factures et les coupures de complaisance du courant électrique et la cassure d’eau permanente. 

Aujourd’hui plus qu’hier, tous les médias publics et privés sont monopolisés par le pouvoir d’état totalitaire. Dans ces conditions, cela constitue immanquablement une écharde au traitement objectif des informations et dans la confrontation des idées. Tout citoyen libre dans son devoir est traqué et poursuivi aumatiquement au tribunal fasciste pour délit supposé d’opinion, par l’entregent de l’article 80 bidon de la constitution moribonde. 

Macky n’aime que lui-même pour ses propres intérêts crypto- personnels, mesquins mal placés. L’homme n’a qu’un seul objectif pour se faire réélire en 2017, si toutefois, des élections présidentielles auront lieu à date échue. Pour toutes ces raisons, Macky doit impérativement rendre le rendre le tablier au nom du peuple qu’il ne cesse de trahir chaque jour que dieu fait. 

Notre radio, est le moteur de la libération pour l’indépendance totale, politique, économique, financière, militaire, à la seule fin que notre pays puisse disposer librement de son propre destin bâtir sur des bases voulues et recouvrer totalement sa splendeur historique. 

Notre radio est le porte-voix de ceux qui n’ont point de paroles. Elle est à la pointe et l’avant-garde du combat légitime, à l’instar des nations émergentes qui ont compris que la force d’un pays réside dans la capacité dynamique de ses dirigeants aptes à créer une impulsion productive. 

Sur ce plan là, notre Radio rappelle toujours l’application systèmatique des conclusions des assises nationales, qui restent le socle de la démocratie. Pour cela, une nouvelle constitution permettrait de consolider la justice sociale, l’éthique et l’équité.

L’icône médiatique n’a pas la vocation ni pour plaire ou déplaire les uns contre les autres. Cela n’est pas sa ligne éditoriale. Ce n’est pas sa vision de la démocratie. Elle n’a qu’une seule conviction pour défendre des valeurs et des principes démocratiques. 

Elle est là pour créer les conditions obligatoires d’un pays civilisé dans lequel les citoyens naissent libres et égaux devant la loi. Un challenge que nous devons atteindre par tous les moyens.

Par Ahmadou Diop CPC

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents