Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-honneur-liberté-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-honneur-liberté-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Ecrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״


Chronique: « Le Sous- Marin Américano-Français, Macky Sall / ou le Pacte Bis du Quincy ? » Par Ahmadou Diop CPC

Publié par Ahmadou Diop sur 26 Mai 2016, 20:16pm

Chronique: « Le Sous- Marin Américano-Français, Macky Sall / ou le Pacte Bis du Quincy ? » Par Ahmadou Diop CPC

Sénégal : accord entre Dakar et Washington pour une présence militaire américaine « permanente » : ou le « pacte Bis du cuirassé Quincy », entre Abdel Aziz ibn Abdel Rahmane al-Saoud et le président américain, Franklin D. Roosevelt, le 14 février 1945 ?
Macky Sall nous prend-il donc pour des demeurés que nous ne sommes pas ? Contrairement à la sauce qu’on nous a bien servie, selon laquelle l’accord de la présence permanente militaire américaine, est destinée pour lutter contre le terrorisme sur le sahel, n’est qu’un apparat peu convaincant, passe comme une lettre à la poste. Lequel accord n’a suscité aucune levée de bouliers au sein de la classe politique, désertique, fait profil bas sur la question qui nous fâche. La réalité est toute autre. Malgré les discours emphatiques. En vérité, ledit accord n’est motivé que pour le pétrole et gaz du Sénégal.
En toute logique, la présence « permanente » militaire américaine au Sénégal a des similitudes troubles avec l’accord de la géopolitique du pétrole en arabie Saoudite entre Abdel Aziz ibn Abdel Rahmane al-Saoud et le président américain,

En tout état de cause, « le Sous- Marin Américano-Français », Macky Sall, marche machinalement sur les plates bandes des monarchies Al Saoud.
Le prétexte fallacieux du terrorisme, invisible au sénégal n’est qu’un habillage, cache, en réalité, les vraies raisons du pétrole et gaz du sénégal, qui sont entre les mains de Macky Sall et son frère, Aliou Sall, l’homme aux multiples casquettes, alors qu’il était un inconnu dans l’échiquier politique sénégalais,hier.

Fidèles à eux-mêmes, les britanniques ont toujours payé historiquement un lourd tribut pour avoir imposé leurs propres entreprises dans les pays qu’ils ont colonisés. Les américains, fins connaisseurs de la géoppolitique internationale, s’infiltrèrent savamment et constamment dans cette brèche pour prendre la cause soi- disant de la monarchie saoudienne.

Est-ce-donc le cas maquillé au Sénégal pour lutte contre le terrorisme ? Toutes les hypothèses sont autorisées dans ce sens, compte tenu de la trahison de macky sall, qui fait main basse sur le pétrole et gaz du sénégal..

Un remake en arabie Saoudite ? Est-ce donc la découverte du pétrole et gaz du sénégal, gracieusement octroyés, que les américains qui ont rencontré Mankeur Ndiaye, signent l’accord avec la bénédiction de Macky Sall, en échange de garantir la sécurité du régime népotique, pandémique ? Ce que nous croyons en toute logique et en intime conviction. Malheureusement, comme toujours, le thème du terrorisme, qui n’est qu’un écran de fumée, les sénégalais n’ont pas eu le réflexe national pour sévir.
En effet, l’état du sénégal redevient non seulement « une province américano-française », mais un gâteau à partager entre les deux puissances coloniales qui nous oppriment. Peut-on parler d’un pays souverain, libre et indépendant ? Manifestement, les parjures infinis du nègre de service constituent un euphémisme.

Je cite donc le prétexte de piétre qualité « Après la série d’attentats meurtriers qui ont fait des dizaines de morts dans les pays voisins, au Burkina et en Côte d’Ivoire, le Sénégal qui jusqu’à présent a échappé à ce type d’attaques, a décidé au mois d’avril de renforcer son dispositif de lutte contre le terrorisme »
Il y a tout juste quelques mois, j’écrivais un article intitulé : « et si le machiavel sénégalais, « dit Charlie », l’autocrate déclaré, s’adjugerait, demain, le titre : « Macky Abdoul IBN Al Sal, le Sultan du Sénégal ? Hypothèse ou utopie insolite ? ».

Mais apparemment les sénégalais, qui semblent avoir d’autres préocccupations, n’y accordent aucune attention particulière, alors que c’est une question vitale qui engage l’avenir du sénégal, des sénégalais et des générations futures.
Le prétendu accord de défense entre Macky sall et les Etats-Unis pour lutter contre le terrorisme au sénégal, n’est qu’un exutoire. En vérité, il y’a lieu de parler d’un prolongement masqué du pacte du Quincy en arabie saoudite.

Ne compter que sur les cirques électoraux, pour chasser du pouvoir Macky Sall est une illusion monumentale. Demain, le réveil sera beaucoup plus brutal que jamais, qu’il ne l’est maintenant, d’autant plus que les éternels hurles de bois n’y changeront rien. Que personne ne dise demain, nous ne savions pas, alors que nous voyons et savons tout ce qui se passe au aujourd’hui au Sénégal !
Le duo Macky Sall-Aliou Sall représente au Sénégal ce que sont les monarchies saoudiennes sur le pétrole.

Ceux là memes qui sont censés protèger les pays faibles, prêchent le faux pour avoir le vrai, ont l’art de l’art de la rhétorique pour ne défendre que leurs propres intérêts expansionnistes, mal placés.
Les médias encordés, matelassés, restent incontestablement les pilliers et les alliés naturels des pouvoirs politiques, qu’ils servent, et en échange de la réciprocité des services. Tous les deux se tiennent mutuellement mordicus la main dans la main, tel un cordon ombilical. Tout pouvoir abusif pour être charismatique, contrôle et musèle la presse, est totalitaire par définition. Circulez, il n’y a rien à voir ! La dépendance politique et financière de la presse constitue une menace réelle à la démocratie. Celui qui contrôle la presse, contrôle tout le peuple. Depuis le soir du regettable du 25, les sénégalais, qui sont bien édifiés sur la trajectoire de Macky Sall, est « dénommé le sous marin amécricano -français », ne nous démentiront jamais et pour cause. « Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment. » – Malcolm X. parole prophétique.

Sous le magistère calamiteux de Macly Sall, lequel s’est bien transformé en étrange professionnel des reculades massives, car les dissimulations suintantes sont source de crédibilité et d’impunité, au point qu’à nos yeux, la présence « permanente » militaire américaine au Sénégal prend les allures d’un protectorat, non assumé, en échange sûrement du pétrole et gaz du sénégal, comme les monarchies des pétrodollars de la famille Saoud.

PAR AHMADOU DIOP CPC

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents