Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-honneur-liberté-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-honneur-liberté-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Ecrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״


Emission Xew Xewi Rewmi du mardi 6 Décembre 2016 avec Ahmadou Diop: Macky Sall : qu’attendez-vous donc pour démissionner de votre mandat présidentiel ?

Publié par Ahmadou Diop sur 8 Décembre 2016, 18:21pm

Emission Xew Xewi Rewmi du mardi 6 Décembre 2016 avec Ahmadou Diop: Macky Sall : qu’attendez-vous donc pour démissionner de votre mandat présidentiel ?
Emission Xew Xewi Rewmi du mardi 6 Décembre 2016 avec Ahmadou Diop: Macky Sall : qu’attendez-vous donc pour démissionner de votre mandat présidentiel ?
Emission Xew Xewi Rewmi du mardi 6 Décembre 2016 avec Ahmadou Diop: Macky Sall : qu’attendez-vous donc pour démissionner de votre mandat présidentiel ?

Nous n’y allons pas par quatre chemins. Que Macky Sall  rende le  tablier, qu’il démissionne sans conditions !

Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, comme si rien n’était, nonobstant la parodie référendaire, qui passe comme une lettre à la poste, le virtuose de classe exceptionnelle,  inimitable de l’escobarderie, y met encore une couche épaisse par ses coups tordus,  fait renaître savamment de ses cendres,  le sénat  bis,  qui prend  sous d’autre forme, qu’est  la machine toxique, prétendument appelée le HCCT en tête duquel  Ousmane Tanor , reconverti en mercenaire indigne.  Le clientélisme politique  de la bamboula et des déchets poisons, oblige.

  La réforme de la cour suprême taillée sur mesure à quelle fin et pour qui ? Le nouveau texte permet au Premier président et au Procureur général de la Cour suprême de bénéficier d’un mandat de 6 ans et au Premier président [Mamadou Badio Camara, qui devrait faire valoir sa retraite] et au Procureur général de la Cour d’appel d’avoir 4 ans de mandat. L’assemblée nationale  godillot de service et des sinécures adopte servilement  la piteuse réforme de la prétendue cour suprême, ou la cour royale du républicanisme intégriste d’apartheid. Ainsi  est donc   la démocratie ethnique, tribaliste tan sa boula nex,  tendant  à éviter à tout prix  toute contestation post électorale. Macky sall prend les devants , place ses affidés, fidèles captifs des rats de  la  sarabande cartellisée, estampillée  de doungourous , tous  prêts  à  s’exécuter et obéir au doigt et à l’œil du  seul procureur ,menteur profanateur, envahissant.

Pendant ce temps, pour amuser la galerie et nous  tromper encore, le spectacle permanent du dialogue de piètre qualité continue sa longue litanie au nom du corporatisme impénitent.

Macky Sall,  qui se voulait, mon œil,  l’iconoclaste,  se métamorphose  multi récidiviste  des dérives torrentielles,  récurrentes, est disqualifié politiquement et juridiquement,  continue sa trajectoire totalitaire, doit être poursuivi devant les tribunaux pour ses scandales aux effets multiplicatifs. l’homme qui a fait preuve de   moult trahisons, mérite 30 ans de prison ferme et pertes définitives  de tous droits civiques.  En sus de sa nationalité sénégalaise,  il ne  s’est  jamais  expliqué  sur  sa nationalité américaine  et française, dont il est accusé à tort ou à raison.   Ce n’est ni un tabou, ni un secret d’état.  Qui ne dit rien consent,  car se taire, c’est se complaire. C’est trahir.

 Revoilà encore le tirailleur américano- français sur ses gonds,  impose sa propre loi et  sur ses sabots, comme si le poste de président de la république autorise tout et n’importe quoi.  Or, un tel poste n’est pas  une panacée,  ni prophète,  encore moins un dieu,  au-dessus des lois,  a  apparemment un droit de vie ou de mort sur l’ensemble des citoyens, qui sont présumés ses sujets, crevables et  par définition.

Il trace sa ligne, punit qui il veut, distribue des bons  mauvais et mauvais points  uns et aux autres.  Nous sommes  dans une république et non dans une monarchie ou supposée comme telle.

L’envoyé spécial colonial, ou l’affariste Pétain noir accrédité  à Dakar : qu’attendez-vous  donc pour démissionner sans délais  de votre mandat présidentiel ? La parodie référendaire se prolonge hystériquement  sur le dialogue de piètre qualité,  qui est cet éternel foutoir-fourre-tout,  délétère,  pour nous divertir, comme si nous  sommes des veaux que nous  ne sommes jamais.

En vérité, le mercenaire en chair et en os, qui nous dirige d’une main de fer par sa vision étriquée sur la chose publique,  en dit long  sur son incapacité  politique, atavique. Le personnage atypique   qu’il n’est qu’un accident, n’a jamais l’étoffe d’un président de la république, ni  l’aptitude pour diriger notre pays. Le  successeur d’Abboulaye wade n’est qu’un escroc, est  arrivé  par effraction au pouvoir à cause de l’esclandre de ses milliards  on ne sait où et comment et sous le parrainage des lobbies mafieux endogènes et exogènes, lui ont donné une respectabilité de façade. Mais la réalité est tout autre : un vendu des impérialistes.

Macky sall, n’a que la conscience abîmée. Il le sait lui-même, même s’il ne l’admet point par lâcheté.  Car plus corrompu que lui,  tu n’existes  pas au Sénégal.

Le pickpocket,  qui  a gouverné  8 ans  avec Abdoulaye wade, s’était pourtant  autoproclamé le chantre de la rupture. Le même changeant  se distingue  à la place publique par  la transhumance tout azimut, s’arroge, maintenant, le roi du népotisme et laboratoire de la corruption  massive, détient  par devers et envers contre tous,  incontestablement le record inégalé, inégalable absolu  de la gouvernance malsaine.  La majorité des sénégalais tous scandalisés,  sont unanimes sur cette question  qui ne souffre d’aucune discussion possible.

Ce   magistère  calamiteux de fond en comble,   est couronné  par  les scandales à la pelle, les violences de toutes sortes, les grosses cylindrées  de la république ethnique, intégriste,  et les prévarications ,  les marchés de gré à gré à l’infini  par entente directe, se  corsent  à un rythme effréné,  dépassent de loin  les limites autorisées,  se sont lamentablement  accumulées de façon exponentielle.

La  propre famille immédiate du président de la république, paresseuse,  qui se taille la part du lion, est   devenue étrangement si riche et ostensiblement par le miracle,  au point que l’ensemble des sénégalais perdent irréversiblement  leur wolof,  ne sauraient  les compter.   L’ancien  régime que l’on dépeignait  pour ses folies dépensières, n’est rien par rapport  à celui de Macky Sall,  qui multipliait les voyages inutiles,  achète  des  sénégalais triés  au volet,  sont des  corrompus, taillables à merci,  ne reculent devant rien. C’est le sauve-qui-peut.

La démocratie au nom du peuple  pour le peuple et par le peuple : que nenni !  Macky Sall  rende   le tablier, qu’il démissionne sans conditions !   Ce n’est pas une demande, mais une exigence absolue non négociable ! Le nègre de service, en la personne de l’apostat suscité, bien connu,  qui est au cœur de l’état sénégalais  personnalisé, a trahi  sur toute la ligne la confiance des sénégalais réunis,  qui l’ont élu  dans des conditions inédites, voire même exceptionnelles, prouvent nettement qu’il est un amateur profanateur, endurci.

Le régime négationniste, pandémique, jusqu’à la lie,  incarne le mal  absolu  par  sa  police de la Stas. Laquelle est  dirigée  par Omar Maal ,  l’illuminé, le symbole de  la calamité ethnique,   déclare  qu’il n’y a pas d’insécurité au Sénégal. Qui peut croire à de telles inepties humectées qui portent la marque de fabrique du régime révisionniste jusqu’à l’os ?  Qui peut nier l’évidence des crimes abyssaux sans être ridicule ?

 Alors, réélire un monstre démonique, médiocre un fonctionnaire devenu  si riche  par les alcôves des raccourcis politiques, n’est pas synonyme de patriotisme, mais une malédiction  inexcusable,  généralisée, que ne pourrait blanchir ni de près, ni de loin.

La deuxième alternoce des charrettes de mensonges, sur fond de reniements  et de charges  totales, n’a jamais produit les effets escomptés, ni répondu à  la moindre once  des attentes des citoyens, tous tombés des nues, indignés, choqués et horripilés  sur les tribulations l’escarcelle  de la tyrannie en bande organisée.

Quoique l’on puisse dire,   le Sénégal demeure plus jamais  dans l’incertitude totale  et  son  avenir est  plus que sombre,  plombé, malgré l’abondance  de la  Com’ de  la charogne de piètre qualité  de la part des médias   publics et privés,   qui   s’accordent vaille que vaille  en osmose et s’évertuent  brutalement  tous en instruments  de propagande ethnique,  et  dont le but ne vise  qu’à la désinformation et la manipulation, chaque jour que dieu fait, depuis, hélas, le regrettable soir du 25 mars 2012.

Le malaise social  chronique, suffocant va de pis en pis. Place à la désillusion et l’anesthésie généralisée. Alors,  la démission de macky sall est salutaire, obligatoire, nécessaire,  si nous voulons rétabli la démocratie bafouée, l’état de droit, pour que nous puissions créer, demain,  inch Allah, notre Sénégal propre,  émergent, libre et indépendant sur des bases voulues, à l’instar des autres grandes nations qui se dressent la tête haute, comme un seul homme.

Les  72 milliards de CFA octroyés  par Arcelor Mittal  ont atterri dans  la poche du despote.  Un autre scandale passé sous silence.  Les  éclats  Pétro-Tim Sénégal S.A, dont  Macky Sall est le gérant,  passe comme une lettre à la poste.  Et les  affaires  scabreuses  macky sall japot   Sallgate ou l’argent russe  continue de défrayer la chronique, enfonce Macky Sall , l’éternel naufragé, s’en fout de tout. Frank Timis  obtient 90% du pétrole,  attribue   400 millions de dollars  à Aliou sall,  soit 200 milliards  en échange  de l’octroi  de la licence, Selon le  document fédéral du 25 octobre 2012 : une primeur du journaliste d’investigation Baba Aïdara, basé aux Etats-unis.

Le Sénégal  a-t-il opéré une nette rupture, efficiente, transparente, sous maky sall ?  Avons-nous, aujourd’hui, un état de  droit, une justice  impartiale,  indépendante libre  et des institutions fortes,  agissant   en toute connaissance, sans entraves, pour défendre  l’intérêt général, national, supérieur,  par rapport au pouvoir de l’exécutif ? Y a-t-il de véritables changements notoires  exponentiels,  visibles et sensibles dans  le domaine social,  la liberté d’expression et La démocratie parlante par la transparente ? Dans les citoyens sont-ils mieux traités au même pied d’égalité, constatés  et  de façon consensuelle, depuis le  25 mars 2012 ?

Malheureusement,  les sénégalais,  tous édifiés sur la nature du régime intégriste par  ses  dérives fascistes  se perlent de plus en plus, semblent vouloir   aliéner  les esprits libres ? Les grosses cylindrées tape-l’œil  foisonnent  exceptionnellement dans la cour  des voleurs traitres coalisés, non repentis.

Le renégat   reproduit nécessairement  les  mêmes schémas et les  manières irrécusables, décriées, jadis les mêmes causes reproduisent les mêmes effets-  rien ne change absolument et c’est pire même qu’avant.

L’utilisation de la force publique n’est qu’une lâcheté de celui qui en abuse.

RTS-APS- Maison de la presse  le Soleil,  tous des organes du totalitarisme sont entre les mains des mêmes patronymes particuliers.

Népotisme,  la gabégie, détournements massifs des deniers de l’état pour massifier un parti politique cliniquement clanique par son corporatisme ethnocentrique  le plus lamentable politiquement de tout l’échiquier – la bassesse et l’immoralité sont source de gagne-pain,  une norme labellisée.  Ils n’ont ni pudeur, ni scrupules.

Et ce n’est pas tout. Richard Attias : a eu droit à un avenant de 731.600 euros pour l’événement de la communication du XVe Sommet de la Francophonie.

 La télévision Sénégalaise (Rts), dont racine Talla, maire de wahinane et  pdg de ramassis,  a eu  4 milliards de FCFA, sans le moindre appel d’offre.  Pour toutes ces raisons, il y aurait nécessairement  de quoi faire sauter le régime tyrannique de Macky Sall et le traduire devant  les tribunaux pour hautes trahisons multiples.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents