Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-honneur-liberté-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-honneur-liberté-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Ecrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״


Assassinat : Les Etats-Unis s'excusent d'avoir inoculé le Sida en Afrique pour exterminer les noirs

Publié par Ahmadou Diop sur 20 Juillet 2017, 21:49pm

 

2017-07-18 22:58:11 - Arguments :

Eliminer spécifiquement la population noire, qui pour la plupart ne portent pas de capote (religion) Ainsi le Sida injecté lors d'une campagne de "vaccination" permettrait la propagation du Sida... Et limiterait la croissance de la population africaine (pauvre.. mais possédant beaucoup de richesses minières : diamants, argent, or, pétrole.. vous n'imaginez même pas)

 
Cas similaires en appui :
 
1) génocide juif de la seconde guerre-mondiale, le crime contre l'humanité n'est pas exclu de l'ère "moderne" et "démocratique"
 
2) On a déjà stérilisé spécifiquement les femmes éthiopiennes en israel
3) Pire que tout. Aux usa, injection spécifique de la syphilis à une population noire : http://www.leparisien.fr/international/les-etats-unis-s-excusent-d-avoir-inocule-la-syphilis-a-des-guatemalteques-02-10-2010-1092370.php
 
Le SIDA et d’autres virus ont bien été créés en laboratoire par les États-Unis dans un but génocidaire, contre certaines populations, essentiellement noires, mais compte tenu de l’implication de certains hommes politiques et de chercheurs sionistes, il est probable que les Arabes viendraient après les Noirs. 
 
La médecine indique que le SIDA, ayant officiellement causé 28 millions de morts à ce jour, proviendrait du virus d’immunodéficience humaine (VIH).
 
Cet article, résume un article plus détaillé. Il retranscrit les principales conclusions du Dr Boyd Graves, qui s’était penché scientifiquement sur la question sans passer par le prisme de la pensée unique. Une vidéo du Dr Horrowitz et divers documents déclassifiés du gouvernement américain viennent confirmer ses dires. Le Dr Graves décédera le 18 Juin 2009 d’une infection par la bactérie Escheria Coli. Les plaintes en justices engagés contre le gouvernement des États-Unis ont été à chaque fois étouffées.
 
L’histoire du développement du SIDA
 
Extraits du livre «State Origin: The Evidence of the Laboratory Birth of AIDS" :
"La véritable histoire de l’origine du sida remonte à 1878. Le 29 Avril de cette année-là, les États-Unis ont adopté une «Loi fédérale de quarantaine ». En 1887, l’effort a été renforcé grâce au «Laboratoire d’hygiène ». Ce laboratoire était dirigé par le Dr Joseph J. Kinyoun, un raciste pur et dur, qui servait l’idéologie eugéniste. Deux ans plus tard, en 1889, nous avons pu identifier les "mycoplasmes", un agent transmissible, qui est maintenant considéré comme étant le cœur des maladies humaines, y compris le SIDA.
 
En 1893, nous avons renforcé la Loi fédérale sur la quarantaine et tout à coup il y a eu une explosion de la polio. En 1898, nous savions que nous pourrions utiliser des mycoplasmes pour provoquer des épidémies, parce que nous étions en mesure de le faire chez les bovins et sur les plants de tabac. En 1904, nous avons utilisé des mycoplasmes pour provoquer une épidémie chez les chevaux. En 1910, nous avons utilisé des mycoplasmes pour provoquer une épidémie chez les volailles. En 1917, nous avons formé la «Fédération de la Société Américaine pour la Biologie Expérimentale» (FASEB).
 
En 1918, le virus de la grippe tue des millions de gens sans crier gare. C’était un virus de la grippe modifié avec un mycoplasme aviaire pour laquelle les primates humains n’avaient aucune "immunité acquise". En 1921, le théoricien de l’eugénisme Bertrand Russell, soutient publiquement la «nécessité d’organiser des "fléaux" contre la population noire. En 1931, des tests sont faits secrètement sur les Afro-Américains et nous expérimentons le SIDA sur les moutons.
 
En 1943, nous commençons notre programme de guerre biologique.
 
Peu de temps après, nous étudions les mycoplasmes chez les humains en Nouvelle Guinée.
 
En 1945, nous assistons au plus grand afflux de scientifiques étrangers de l’histoire dédiés au programme biologique américains. L’Operation Paperclip restera dans les annales comme étant l’un des programmes les plus sombres d’un gouvernement parallèle véreux faisant une fixation sur le génocide.
 
En 1949, le Dr Bjorn Sigurdsson isole le virus VISNA. Visna a été crée par l’homme et partage une partie de l’ADN du VIH (SIDA).
 
En 1951, nous savons maintenant que notre gouvernement a mené sa première attaque de virus sur les Afro-Américains en Pennsylvanie. En Pennsylvanie, des cageots sont infectés afin de découvrir combien de manutentionnaires noirs en Virginie seraient atteints d’un virus placebo. Ils ont également infecté expérimentalement les moutons et les chèvres.
 
En 1957, le futur président américain, Gerald Ford (ndlr: un franc-maçon (*) du 33 ème degré, autant dire un sataniste pur et dur) et quelques autres donnent au Pentagone la permission de déployer des agents biologiques pathogènes.
En 1964, le Congrès des États-Unis a donné son plein appui à la recherche sur le virus de leucémie / lymphome (SIDA). En 1967, l’Académie nationale des sciences a lancé un assaut à grande échelle sur l’Afrique. La CIA (Division Technical Services) accepte son programme secret d’inoculation.
 
En 1969, 18 Juillet, le Pentagone demande davantage d’argent, ils savent qu’ils peuvent fabriquer le SIDA. La note de service secrète sur le « Surpeuplement » de Nixon au Congrès marque le début de la chaîne de l’holocauste du SIDA.
En 1970, le président Nixon (ndlr:Franc-maçon) signe PL91-213 et John D. Rockefeller (ndlr: illuminati (**)), il est devient «tsar de la population." Le Mémo de Nixon relatif à la sécurité nationale ne laisse aucun doute quant à la nature génocidaire du dépeuplement.
 
En 1971, Sortie du Compte Rendu n°8. L’organigramme (p.61) reste à tout jamais l’acte de naissance du SIDA en laboratoire. Le rapport d’avancée n° 8 est délivré. L’organigramme constitue le lien entre tous les documents scientifiques, l’expérimentation et les contrats des États-Unis. Il restera « manquant » jusqu’en 1999.
 
Les scientifiques du monde entier sont stupéfaits.
 
L’organigramme prendra tout son sens au cours du 21ème siècle. Les 60 premières pages du Compte Rendu n°8 du programme Spécial Virus dévoilent de façon probante le but de l’opération. En Juin 1977, le programme Spécial Virus avait produit 66.000 litres de SIDA. Le virus du SIDA était ajouté aux vaccins envoyés en Afrique et à Manhattan. 
 
Le compte rendu n ° 8 page 104-106 prouve que le Dr Robert Gallo travaillait secrètement sur le développement du virus avec le plein appui du secteur du gouvernement américain qui cherchait à tuer ses concitoyens noirs. Dr Gallo ne peut pas expliquer pourquoi il a exclu son rôle de «chef de projet» pour le programme Spécial Virus dans sa bibliographie. La logique de recherche est une preuve irréfutable de l’existence d’un "Manhattan project" visant à élaborer un cancer contagieux qui tue sélectivement.
 
Le compte rendu n ° 8 page 273-286 prouve que nous avons inoculé le sida à des singes.
 
Depuis 1962, les États-Unis et le Dr. Robert Gallo ont infecté des singes et les ont relâchés dans la nature. Ainsi, même des scientifiques du gouvernement sont stupéfaits de constater l’apparition soudaine du HIV-1 et HIV-2 chez deux espèces de singes d’origines différentes, au cours des cent dernières années. Les résumés des expériences faites sur les singes prouvent définitivement que le virus d’immunodéficience simienne est également fabriqué par l’homme.
 
En 1974, Henry Kissinger (ndlr: Franc-maçon de 33ème degrés, et sioniste de choc) produit son NSSM-200 (plan américain de lutte contre la surpopulation). Il est le seul sujet de discussion lors de la Conférence mondiale de la population à Bucarest, en Roumanie. Les hommes de l’ombre avaient gagné, tout le monde était d’accord pour secrètement abattre la population négro-africaine. Aujourd’hui, ce sont les négro-africains et d’autres qu’ils considèrent indésirables. Demain, cela pourrait être vous.
 
En 1976, les États-Unis produisent le compte rendu n ° 13 du programme "Spécial Virus". Le rapport prouve l’existence d’accords internationaux des États-Unis avec les Russes, Allemands, Britanniques, Français, Canadiens et Japonais. Le complot visant à tuer des Noirs a un large soutien international. En Mars, la production du virus du sida commence, en Juin 1977, le programme avait produit 66.000 litres de SIDA. Le président Jimmy Carter autorise la poursuite du plan secret pour abattre la population noire.
 
En 1977, le Dr Robert Gallo et les scientifiques soviétiques se réunissent pour discuter de la prolifération des 66.000 litres de SIDA. Ils intègrent le SIDA dans le vaccin de la variole pour l’Afrique et le vaccin expérimental de l’hépatite B pour Manhattan. D’après les auteurs Juin Goodfield et Alan Cantwell, le lot n ° 751 a été administré à New York à des milliers de personnes innocentes. Ce gouvernement ne sera jamais en mesure de réparer le mal fait aux personnes pour le viol social, l’humiliation et les préjudices faits aux personnes qui font face au VIH / SIDA quotidiennement. Les hommes de l’ombre avaient calculé avec précision que vous ne vous soucieriez pas de la mort de noirs et d’homosexuels.
 
Le SIDA est à l’origine de presque tous les virus du cancer qui existent. 
 
Le Lymphome, la leucémie et le SIDA sont une petite partie d’une longue liste de maladies crées par l’homme. Ces cancers ont été développés dans un endroit appelé Fort Dietrich, Maryland, États-Unis, dans une installation de l’armée.
 
L’OMS est dirigée par l’ONU et à son tour, l’OMS répercute les plans du nouvel ordre mondial sur le peuple. Si vous n’êtes pas déjà au courant des buts de l’ONU, de l’OTAN, de l’OMS, de l’AMA (American Medical Association), faites des recherches, l’information n’est pas si difficile à trouver, vous avez juste à regarder dans la bonne direction.
 
Nous avons été tellement endoctrinés à penser que notre santé est si complexe, et avons appris qu’il n’y a pas de remède de fond pour la maladie, mais la vérité est que la maladie humaine est soignable facilement, la toxicité externe et le cancer créés par l’homme sont autre chose, mais là encore il existe des remèdes avec une variété d’options, qui sont tenues à l’écart du peuple par la mafia médicale aux commandes car «un malade guéri est un client perdu»."
 
Conclusion
 
Que dire si ce n’est que ce médecin a tout compris. Merci à lui pour ses recherches qui démontrent que les plans génocidaires de l’élite sataniste qui nous gouverne ne datent pas d’aujourd’hui, mais remontent à hier et avant hier. Méfions-nous de leurs manigances. Non, les gouvernements ne veulent pas notre bien-être (l’article montre bien que des accords ont été passés avec divers pays, y compris la France), non l’OMS ne s’intéresse pas à notre santé (au contraire, ils sont là pour diminuer la population mondiale, typiquement par le biais de ce genre de programmes). Si par hasard, cette hiver on voit un virus mutant de la grippe aviaire faire son entrée, on saura pourquoi.
 
(*) Le mot franc-maçonnerie désigne un ensemble de phénomènes historiques et sociaux très divers formant un espace de sociabilité qui recrute ses membres par cooptation et pratique des rites initiatiques faisant référence à un secret maçonnique et à l'art de bâtir.
 
Elle se décrit, suivant les époques, les pays et les formes, comme une « association essentiellement philosophique et philanthropique », comme un « système de morale illustré par des symboles » ou comme un « ordre initiatique ».
 
Elle prodigue un enseignement ésotérique progressif à l'aide de symboles et de rituels. Elle s'est structurée au fil des siècles autour d'un grand nombre de rites et de traditions, ce qui a entraîné la création d'une multitude d'obédiences, qui ne se reconnaissent pas toutes entre elles. Elle a toujours fait l'objet de nombreuses critiques et oppositions, aux motifs très variables selon les époques et les pays.
 
 
 

: Afrique Monde

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents