Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


DE L’IMPERTURBALE « COUP DE BALAI BURKINABÉ» À LA DEFENESTRATION DE BLAISE COMPAORÉ, LE FUGITIF : « IBK », LE MAL DU MALI, EST DONC TONDU À SON TOUR, RESTE SOUS BONNE GARDE. PAR AHMADOU DIOP CPC.

Publié par Ahmadou Diop sur 28 Août 2020, 15:29pm

Nos frères burkinabés et maliens sont de gros calibres,  ont  prouvé une fois de plus leur capacité et bien joué leur  rôle dévolu, et continuent de l’être  dans la bonne direction, ne se laissent jamais marcher sur les pieds, et ce malgré les bâtons.  N’en déplaise au cartel mafieux !  Ces deux pays exemplaires  de l’Afrique de l’ouest, quoiqu’on dise,  sont-ils  donc plus résistants et plus coriaces que nous autres,  donneurs de leçons, et qui restons peu réactifs, résignés et fatalistes, face à la situation délétère en crescendo, et notre destin et  notre avenir  que nous compromettons dangereusement sous l’autel peu glorieux : «  YALLA MOY FALLE MOY FOLI ? Paradoxalement,  nous qui croyons  être les plus intelligents et les plus forts à l’échelle supra continentale africaine, nous nous complaisons  plus qu’eux  et au nom du raccourci «  MASLA », est synonyme de ringardise ou de capitulation mordantes, suicidaires  au plan national.  Dans ces conditions,  au lieu  d’être  des moutonniers suivistes, ou de  nous  laisser divertir, à dessein de nous entuber  de plus en plus , par nos semblables endogènes, qui nous  oppriment, nous enquiquinent, et nous narguent chaque jour que dieu fait, du haut  de leur ignorance et par  leur  nombrilisme démesuré, sur leur vision étriquée sur la gestion de l’état,  par  lâcheté  corrodante, nous ferions mieux de nous unir comme un seul homme,  pour faire cause commune et en finir une fois définitivement  avec la bande de lascars et de leur chef autocrate.

En revanche,  ces deux pays je les qualifie personnellement  de référence,  et ce malgré  leur descente aux enfers, agissent souverainement, librement  en toute circonstance et en toute conscience, à chaque situation exceptionnelle, ils ont eu toujours des solutions exceptionnelles, proportionnelles à face la gravité et au degré de l’impunité.

« LUDIUWEU DIEXUT DIOGUFEU ?  EST-CE À DIRE QUE  LA RECREATION EST DONC  FINIE ? MAIS LE CLAN OUATTARA- SAL-L(E)- FAYE  & CIE« JOUENT LES PROLONGATIONS  DE L’IMPUNITÉ, ET CE MALGRÉ LE SIFFLET DE L’ARBITRE CENTRAL.   ET JUSQU À QUAND DONC CELA POURRA-T-IL DURER ENCORE ?   

Le  9 août 2017, j’intitulais : « L’ÉQUATION  MACKY SALL &  LE BRAQUAGE  ÉLECTORAL PERMANENT D’UN GANGSTERISME DE L’ETAT POLICIER DU SÉNÉGAL.». Par Ahmadou Diop CPC.

Le 7 avril 2020, dans mes chroniques,  je titrais ceci : « ET SI ON DESTITUAIT LA SERVITUDE DE L’IMPERIALISME, EN LA CONFINANT DEFINITIVEMENT À REBEUS, ET LA JUGER POUR HAUTES TRAHISONS ? »

En toute logique, nous  maîtrisons  nos facultés mentales. Et par ricochet,  nous sommes  fidèles  à notre ligne éditoriale et cohérente dans nos discours de rigueur, bien pensés pour les causes et les faits d’un véritable Sénégal émergent, libre, souverain et indépendant. Car pour  nous, peu importent les pressions, d’où qu’elles puissent venir. Et quels que soient la puissance de leurs auteurs et leurs moyens, dont ils disposent !

Or, justement  au Mali, pour rafraichir les mémoires,   les  fraudes massives  électorales  ont mis le feu aux poudres et auxquels s’y ajoutent  le  mécontentement généralisé, et sur fond de gabegie d’IBK père et FILS, avec en prime l’incompétence et de corruption allongée et  banalisée.

L’Union Sacrée des Satellites-pantins  toute debout, pourrait-elle vraiment sauver à bras raccourci par son verbatim  le  naufragé Soldat « IBK », qui est  sous bonne Garde de la Junte Militaire, laquelle est bien édifiée sur la nature de la Solennité fictive  au service commandé de l’impérialisme soft ?

Le Cartel des canailles en bande organisée bien connue par ses ratonnades et ses  méthodes fascistes, décriées, et  dont le moins que l’on puisse dire,  bourre les urnes, gagne à tous les coups. Pour cela, l’appel des observateurs douteux, corrompus, en particulier d’obédience franc-maçonnique,  détermine les scrutins de pacotille.  Et les chiens aboient et la caravane passe, comme si rien n’était.  En Afrique des médiocres, le pouvoir est une affaire de famille et de clan, dixit Feu  François- Xavier Vershave, auteur du célèbre ouvrage « NOIR Silence qui arrêtera la Françafrique ».  Sa vérité ne sera jamais démentie dans le temps et dans l’espace.

Et la presse  propagandiste de référence, réquisitionnée,  toujours prompte à agir, qui est présumée faiseur de roi et d’opinion,  assure le service après-vente pour faire passer  la pilule amère. Est-ce donc la raison  pour laquelle la junte militaire Malienne,  excédée par les turpides  chevaleresques et conscience des enjeux politiques de son pays et son avenir, a pris le taureau par les cornes, pour en finir avec «  IBK » ?

Personnellement, je le crois à mon intime conviction.  Par ailleurs, ne nous fions pas aux informations farfelues,  peu fiables, distillées ici ou là, selon lesquelles la Cédéao   a obtenu  une transition militaire de 3 ans et la libération «  d’IBK ». Ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir  tué ! Attendons de voir la logique de la Junte militaire !  À part  Blaise Compaoré,  le plastique fugitif, qui a été exfiltré par les soldats français, où a-t-on vu des militaires laisser  traîner dans la nature leurs  proies ?

24 janvier 2017 publication  dans le site internet  sunuker.com : «   La Cédéao : un logiciel aux ordres des impérialistes et des lobbies militaro- industriels capitalistes ? » Par Ahmadou Diop CPC.

« En Afrique des élites  de pacotille, le poste de médiateur se joue essentiellement  dans la cour  des   médiocres  promoteurs adulés, tous arrimés sur les plis de la françafrique. Une singularité  renversante ou le label   de la solidarité de classe  des voyoucrates  des fripouilles,  lesquels  se convertissent en mercenaires et  en bande organisée.

Voilà  donc la réalité  des dysfonctionnements  en continu  d’une prétendue solennité  calamiteuse  en  faillite  aux entournures corporatistes qui n’ont aucune parcelle de moralité palpable. !  On  prêche  les bonnes raisons supposées, pour mettre enfin de compte  les mauvaises  raisons, sur la base des pirouettes scandaleuses, immorales. »

En témoigne la déclaration de  Macky sall hystérique  sur la candidature du principal  commanditaire de l’assassinat  de Thomas Sankara :   « Compaoré contribue grandement à la stabilité de la sous-région et qu’il est par conséquent préférable de le laisser se représenter en 2015 ».

Comme si rien n’était, le  même béni oui-oui,  fait partie de la délégation envoyée aux charbons,   prétend défendre  rétablir l’ordre   constitutionnel au Mali. Alors que ceux là  mêmes, qui crient haut et fort la démocratie et les libertés fondamentales de conscience, violent systématiquement, délibérément  la durée de leur  mandat présidentiel,  se renient  eux-mêmes, sans vergogne, et entretiennent le  doute et faux suspense, dont l’autocrate sénégalais figure en première  loge.  Les mêmes se gardent bien de se rendre en Côte d’ivoire, et  rappeler à l’ordre, Alassane Ouattara.  2  chefs d’état  seulement, qui sont en plein exercice de leur mandat, ne comptent pas briguer un  troisième mandat présidentiel. Il s’agit  bien  du président Nigérien, Mahamadou Issoufou,  de  Muhammadu Buhari, président de la République fédérale du Nigeria. 

Désormais, depuis 2015 à nos jours, l’inexorable Opération Coup de Balai à la Burkinabé se poursuit. Toutes les marionnettes de l’Afrique de l’ouest qui sont  soutenues par MACKY SALL HIMSELF- LE VASSAL DE L’OCCIDENT- tombent  peu à peu,  et   un par un, comme des  fruits pourris.  Et la main de Dieu  frappe, passe nécessairement chez un peuple bien déterminé.  LES COMPERES  BLAISE COMPAORE-IBK, pour ne citer que ces deux là,  pour l’instant,  ne me démentiront jamais. Mais  faut-il que le robot le sache ?

Pas si sûr, car par sa docilité renversante à la charte impérialiste,  à laquelle il s’accommode,   comme l’adepte béni oui-oui  de la secte Franc-maçonnique de  la sous-région, échappe aux mailles du filet.  Jusqu’à quand donc  cela peut-il durer  encore?

En politique tout se tient en toute logique. Les masques commencent  à tomber bruyamment   et heureusement et pour le bonheur  des populations respectives du Burkina Faso et du Mali,  respirent, désormais,  l’air pur  en Afrique de l’ouest au Sud du Sahara,  et dont le ciel s’éclaircit, au fur et à mesure que le Temps passe ?  Est-ce à dire que celui qui est  considéré  comme l’une des personnalités les plus influentes de la planète entière, n’est qu’un vulgaire Traitre,  démasqué jusqu’à l’abime,    par   ses  trahisons, épileptiques  empilées les unes après les autres,   à couper le souffle,  sont de loin  plus déviatrices  que  les catastrophes naturelles, nous donnent a chair de poule, chaque jour que dieu fait.

Bizarrement, pendant  que Karim Keita et ses escapades sulfureuses dans les Baléares, est traîné dans la boue,  fait les choux gras de la presse internationale,  l’Autre Fils de …Amadou Sall,  n’est jamais loin, construit et élève  des Tours à la pelle  à Dubaï,  dépense sans compter,  on  ne sait avec  quel argent, roule en Lamborghini,  collection  par magie des Montres  Cosmograph Daytona et d’autres biens, circule en toute impunité.Un média bien  D’état,  systémique,  bien distingué,  par ses ratonnades, massives, ses contradictions et  ses  étranges incohérences cataclysmiques  contre toute information objective,  sévit contre nous tous,  protège  hystériquement par  devers,  une bourrique,  tient à  la laver  à Grande Eau et à bras raccourci, pour la blanchir par des légèretés fumantes,  à quelle fin et à quel prix  ?  À cet égard, nous avons eu toujours des solutions pérennes à l’appui, pour mettre fin aux cavalcades et aux brutalités d’un gangstérisme d’état,  érigé en symbole systémique.   Pour cela, nous évitons de rallonger notre chronique d’aujourd’hui. Nous vous donnerons  donc  rendez-vous  très prochainement, si dieu le veut, INCH ALLAH.

Commenter cet article

Archives

Articles récents