Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


[Contribution]-L’affaire Barthélémy Dias ou gangstérisme d’Etat ?

Publié par Ahmadou Diop sur 31 Décembre 2011, 16:12pm

Nous avions déjà martelé dans plusieurs de nos contributions que les échéances électorales présidentielles  de févier 2012 représenteront un caractère particulier où tous les coups seront permis, contenu de son importance.

En effet, nous en avons les signes avant coureurs de la violence du régime ultra libéral, qui imprime sa marque comme système de gouvernance pour régler des contradictions politiques par des moyens peu orthodoxes, à dessein de  garder le pouvoir pour assurer ses arriérés calamiteux et ceux de son entourage immédiat. 

Les faits patents nous donnent raison. Des nervis surexcités et lourdement  surarmés de pistolets sur commande recommandée du plus haut sommet de l’Etat, en particulier, le premier d’entre eux  bien connu, qui n’est pas à son essai ont attaqué délibérément la mairie de la Sicap Mermoz dans le but d’assassiner  son maire, en l’occurrence, Barthélémy Dias, dans l’exercice de ses fonctions et pour le faire taire.  La même bande a attaqué la maison de Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng et Abdoulaye Bathily.

Après des échanges de tirs d’une demi-heure, ce dernier riposte vigoureusement en usant de son pistolet, en tirant deux coups en l’air pour dissuader ses assaillants qui ne l’entendent pas de cette oreille. Ainsi devant la menace persistante, il dégaine alors son arme par la légitime défense. Des blessés dont malheureusement mort d’homme. Il faut préciser que ce n’est pas la première fois, puisque son convoi a été attaqué à plusieurs fois.

Barthélémy Dias et son père, jean Paul sont constamment l’objet de menaces depuis l’alternance en mars 2000. Beaucoup de victimes sont tombées sans qu’il y ait de coupables. Les éternelles victimes doivent être nécessairement les éternels coupables devant l’éternel et les meurtriers, des éternelles victimes prises en flagrant délit, demeurent des innocents imaginaires. Une république bananière digne d’un far west.

Barhélémy Dias est promis à la potence pout avoir empêché karim wade de voler les élections municipales du 22 mars 2009.

Abdoulaye wade vise à créer la peur et l’instabilité politique pour justifier et reporter les élections.  Barthélémy Dias est embastillé avec des chefs d’accusations loufoques inventées de toute pièce pendant que ses agresseurs courent toujours.  Nous y reviendrons prochainement. Ecoutez la réaction de khalifa Sall, le maire de Dakar au micro de la RFM.

Le combat continue !

Commenter cet article

Archives

Articles récents