Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


[Contribution]-Wade-Macky : blanc bonnet et bonnet blanc.

Publié par Ahmadou Diop sur 24 Mars 2012, 12:11pm

Par Cheikh Diouf

Mes chers amis,

A la veille de ce 2éme tour de l’élection présidentielle sénégalaise, je vous soumets ce momentum avec ces quelques observations, qui découlent de recherches et d’analyses sur la situation politique sénégalaise depuis quelques temps, à savoir.

Qui sont vraiment les différents acteurs en place ? Quelle lecture faire de ce jeu des alliances entre les différents protagonistes ? Quels sont les enjeux et les perspectives futures pour notre pays ?

"TOUT SAUF WADE":

Tout d’abord pour résumer la situation, nous nous retrouvons au second d’une élection avec une candidature frauduleuse, celle du sortant Wade, qui fait face à son ex PM, un homme dont il a tracé la carrière politique.

Les raisons qui font que je ne peux pas voter Wade sont innombrables et inutiles à énumérer ici, en premier lieu sa scandaleuse et illégitime présence dans ce scrutin….

Mais doit-on pour autant donner une confiance aveugle à Macky, au seul motif du : « Tout Sauf Wade » ? Ne risque t-on pas de revivre la même désillusion que lors de l’élection de wade en 2000, en ayant été aveuglé par la volonté du changement, à l'époque avec le slogan de l'époque « Tout Sauf Diouf » ? Nous avions ainsi porté au pouvoir un homme en fermant le yeux sur le personnage de Abdoulaye Wade, son parcours , ses convictions, mais en se focalisant sur le fait qu'il était l’opposant le mieux placé pour battre Wade ….

MACKY
Avant de le porter au plus haut sommet de l’Etat, il faut quand même se poser une question qui est celle- ci : qui est Macky Sall.

Comme on le disait plus tôt , Macky est un jeune ingénieur géologue et géophysicien qui va avoir destin politique fulgurant après avoir été porté aux plus hautes responsabilités par son gourou et mentor Me Wade .

EN 6 ANS MACKY SALL EST PASSE DE LA LOCATION D'UN APPARTEMENT A LA POSSESSION D'UNE RESIDENCE QUI VAUT PLUS D'UN MILLIARD

Homme politique sénégalais né le 11 décembre 1961 dans la région de Fatick, issu d’une famille très modeste de quatre enfants, de père ouvrier dans la fonction publique et d’une mère vendeuse de cacahuètes, Macky Sall passe une enfance tranquille dans la campagne entre la région de Fatick et dansle Fouta. Bien qu’avoir pris une part active à la victoire des libéraux, le parti au pouvoir ne lui confie, pas pour autant, de responsabilités

A l'époque, il n’était pas si fortuné que ca, il louait un modeste appartement à 75000f CFA de loyer à Castor. Son premier fils, commencera sa scolarité à la petite école protestante qui se trouve prés de l'école SALDIA à DIEUPPEUL, avec une mensualité s'élevait à 10000FCFA. Nommé directeur général de PETROSEN, il fera un parcours ministériel aux portefeuilles de Ministre des énergies, des mines et de l’hydraulique, il fut aussi ministre de l’intérieur et des collectivités locales, il sera finalement nommé Premier Ministre avant de devenir Président de l’Assemblée Nationale. A la primature Macky Sall a nourri pendant trois ans la horde de plumitifs du journaux comme « Il est midi » qui ont fait déferler leurs baves injurieuses sur toute l’opposition ( Amath Dansokho, Tanor et surtout Idy) et aussi d’honnêtes citoyens comme Mamadou Dia et aussi des hommes d'affaires opposés au pouvoir libéral dont Djibril Ngom candidat en 2012 qui était aux ICS Son homme de main, Ndiogou Wack Seck, dans ses meilleurs jours, avait même bénéficié de tout l'appui de la Primature que dirigeait Macky Sall, qui indiquait lui-même la voie à suivre en s’attaquant à d'honnêtes et honorables citoyens .

MACKY SALL S'EST ENRICHI EN DETOURNANT LE FONS TAIWANAIS DESTINE AU PEUPLE SENEGALAIS

Réitirant sa demande d’explication à Macky Sall, Idrissa Seck laisse entendre que le maire de Fatick comprend bien sa question: «Il (Macky Sall) cherche à s’abriter derrière les femmes et les jeunes pour brouiller des pistes.» Idrissa Seck ajoute que ce qu’il a dit sur Macky, lors du meeting du M23 à Thiès, n’est en rien personnel. «J’ai déjà dit que je lui pardonnais sa part dans l’ignoble complot d’Etat pour me détruire. Parce qu’il a même pensé que cela pourrait lui profiter jusqu’au jour où le même complot a été fait. » «Je demande à Macky de quel compte il a reçu cet argent et dans quel compte, il a gardé l’argent qu’il a distribué à des ministères», lui interpelle-t-il.

Poursuivant son propos, le maire de Thiès pense qu’il donne ainsi au maire de Fatick l’occasion d’être face aux Sénégalais et de s’expliquer clairement sur la destination finale de cette manne financière. L’ex-bras droit de Me Abdoulaye Wade est d’avis que de toutes les façons, Macky ne peut pas se soustraire à l’obligation de rendre compte.

Selon l’explication de Macky Sall, l’argent, celui de Taïwan bien sûr, a été restitué et distribué à différents ministres. Comment a-t-il été restitué, dans quels comptes, par qui, et pourquoi avoir versé de l’argent d’un obscur ami du chef de l’Etat dans des comptes du Trésor, sans aucune loi de finances rectificatives, sans dire dans quel compte cet argent a été
viré ? Quel que soit le bout par lequel on prend cette affaire, il s’agit d’un détournement de fonds publics et Macky Sall ne peut pas s’en laver les mains avec ses réfutations captieuses.

On n’oublie pas également le cas de cette licence attribuée aux trafiquants de drogue de Ndangane Samba alors que Macky Sall était Premier ministre et Djibo Kâ ministre de la Pêche.

Idrissa Seck a été interpellé sur sa gestion de la plus violente des façons, jeté en prison, alors que la moindre preuve de sa culpabilité n’avait été produite par ses accusateurs. Le camp libéral va s'acharner sur lui comme jamais avec l 'appui et la complicité de Macky. Au même moment, toujours de l’arrestation d’Idrissa Seck, se déroulait un autre détournement sur lequel des preuves évidentes ont été fournies, au moins concernant le virement de 26 milliards de francs qui ont disparu dans la nature, qui devaient servir à la construction de villas présidentielles elles-mêmes introuvables Il serait donc injuste que l’on se taise devant tant de faits accablants et de mensonges évidents. A Macky Sall, nous demandons la vérité sur cette affaire. Nous ne pouvons déroger à cette règle sans être injustes.

MACKY SALL POSSEDE DESORMAIS UN APPARTEMENT QUI COUTE 200 000 000 F CFA AHUSTON.

 Il louait un modeste appartement à Derklé. Aujourd’hui, il possède maintenant une radio qui vaut 200 millions de francs, un appartement plus coûteux à Huston, une maison qui vaut un milliard de francs dans laquelle il vient de déménager avec un parc automobile que personne ne possède dans ce pays. Une fortune colossale bâti en six ans !!! Nous osons aussi lui demander, lui qui a fait nommer sa sœur à l’ambassade du Sénégal à Paris, son frère à l’ambassade du Sénégal en Chine, son beau-frère au Consulat à New-York, s’il ne souffre pas des mêmes maux dont il accable l’actuel régime. Et que ceux qui ont eu la patience de me lire, me disent s’ils ont vu dans mes écrits une volonté de nuire ou un souci de vérité.

 Qu’ils me disent, dans ce qui vient d’être dit, une seule chose qui ne méritait pas d’être sue par mes concitoyens. Qu’ils me disent ensuite si un homme qui figure dans un rapport d’une institution comme l’Onel, pour avoir voté de force dans une élection, sans pièce d’identité, qui a fait nommer les membres de sa famille dans nosambassades et consulats alors qu’ils n’ont jamais été diplomates, qui, parti de rien, s’est bâti une fortune colossale en six ans, ne mérite pas que l’on s’interroge sur ses prétentions ?

Le CLASH avec Wade

Critiqué de toutes parts et notamment par la presse dans la conduite des travaux de l’Agence nationale de l’organisation pour la conférence islamique (ANOCI), Karim Wade était comme une pirogue qui tanguait au milieu d’un océan en furie. Macky Sall n’avait ne voulait pas laisser Karim Wade se noyer. C’est ainsi, nous révèlent les câbles de Wikileaks, ( qui ont révélés les grands secrets de l'Etat sénégalais), que celui qui présidait à l'époque l'Assemblée nationale a convoqué le président du conseil de surveillance de l’ANOCI pour le sortir de l’ornière. Mais hélas, les interprétations et autres commentaires de la haute hiérarchie du PDS ont soupçonné une machination pour jeter le fils du président en pâture. Or il n'en était rien. Comme l'inidique le câble, citant le journaliste Mamadou Omar Ndiaye, « Macky Sall a déclaré qu'il n'avait pas de problème particulier avec Karim Wade et a déploré que cette affaire ait atteint ce point. ». Selon une confidence de ce journaliste à l’ambassade des USA, Macky Sall lui a dit que ses intentions n'étaient pas de piéger Karim, mais d'offrir à l'ANOCI une occasion de se défendre contre les nombreuses accusations de corruption et de mauvaise gestion dans la conduite de ses projets , et sortir blanchi de ce mauvais pas . Le câble Wikileaks révèle que Macky Sall a par la suite admis que même si sa démarche était conforme aux principes de la bonne gouvernance et de l'Etat de droit, il avait commis une gaffe politique majeure en convoquant l'ANOCI devant l'Assemblée nationale sans au préalable consulter le chef de l'Etat,  Abdoulaye Wade , car à l'époque ses relations détestables avec Wade étaient minés et manipulaient par les faucons du palais .

A l'époque Wade mijotait au palais un plan pour virer Macky, car toutes les stratégies de Wade sont issues des pratiques de son maitre: Machiavel. Le machiavélisme politique consiste à mettre au plus haut sommet de l'Etat quelqu'un, le manipuler jusqu'au détournement de biens publics et le pousser au clash, ensuite médiatiser au maximum ce conflit avec cette même personne et ainsi l'installer dans l'opposition et surtout en l'interpellant comme étant son principal opposant : ce fut le cas de Idy pour l'élection de 2007 et aujourd'hui de Macky en 2012. Abdou Diouf a fait la même chose en nommant Wade ministre d'État de 1995 à 1997en et lui a ainsi permis de revenir à tête de l'opposition et déclasser ainsi Mustapha Niass qui prenait su poids politique après sa rupture avec le PS lors du congrès du parti socialiste de 1996. Car il vaut mieux toujours perdre face un ancien homme de confiance, sur qui on peut exercer une pression avec les anciens dossiers secrets d'Etat, et ainsi assurer ses arriérés. Macky a dit qu'il fera un audit économique des comptes publics, mais de chasse aux sorcières : c'est clair ! Macky a même affirmé avant de céder à la pression politique, qu'il était prêt à continuer à travailler avec Karim, à la seule condition que ce dernier soit sous ses ordres. Un aveu qui contraste avec la nouvelle posture de Macky Sall qui clame aujourd’hui pour calmer ses soutiens de l'opposition, que la convocation de Karim Wade à l’Assemblée Nationale obéissait à une logique de transparence et de bonne gouvernance. Wait & See ....

Eh oui! Wade aura réussi son coup ! Toute l'opinion sénégalaise se félicite d u bon déroulement et de la non victoire de wade du 1er tour du scrutin qui s'est passé sans violence.

Wade qu'on appellera pour une fois Maitre Wade, aura détourné l'attention de l'opinion mondiale, en divisant l'opposition, les obligeant à choisir entre le boycott comme en 2007, ou combattre la forfaiture que constitue sa seule présence dans cette élection, par des actions citoyennes d'occupation qui finiront finalement en guérilla urbaine, avec la scandaleuse violation de la zawiya Seydil Hadj Malik Sy de Dakar

Pendant que les opposants essayaient occupaient la place " Tahrir " de L'indépendance, son poulain Macky battait campagne Au soir du 1er tour, l'opposition se retrouve dans le dilemme de devoir soutenir le seul candidat présent au second tour, évacuant de fait la question de la présence inconstitutionnelle de Wade dans cette élection, et en lui laissant le luxe de perdre si cela devait arriver, face son ex-PM , mais non moins compagnon de route et de fortune, dont il aura moins à craindre les foudres de la revanche .

Mais mieux, la possibilité de remporter ce scrutin lui tend toujours les bras, dés lors que l’opposition a délaissé son combat initial, en se focalisant sur le souhait de victoire au second tour. Toute l'opposition valide ainsi par ce 2 ème tour de scrutin la candidature frauduleuse de wade qu'elle a refusée d'admettre.

Si Wade par un de ses artifices frauduleux remportait le scrutin, comment l'opposition pourrait-elle reconnaitre une candidature contre laquelle elle se devait de refuser de concourir ?

Pour une fois, je dois le reconnaitre wade leur a montré qu'ii est vraiment le maitre du jeu...

MACKY SALL DEVRA POUR NOUS RASSURER S APPLIQUER A LUI-MEME EN CAS DE VICTOIRE UN AUDIT SUR SA FORTUNE, COMME POUR LES COMPTESPUBLICS !

Les francs-maçons sont à la plaie de notre pays le SENEGAL

Les francs-maçons ou hommes de l'ombre divisés dans des sociétés ou loges secrètes : la majorité de nos hommes politiques en font partie, la majorité de nos avocats, de nos juges, du personnel médiatique, des grands industriels, etc. Sont maçons Présentée comme "un ordre initiatique de réflexion et de recherche ayant pour objet le perfectionnement moral et spirituel de l'humanité", il est rassurant de penser que les puissants de ce monde œuvrent secrètement à l'avènement d'un monde meilleur. Mais les contes de fées sont réservés aux enfants. La réalité est tout autre et extrêmement terrifiante. Accusé d'être affilié à une loge maçonnique par Sidy Lamine Niass, lors de l'emisssion "Dinné ak Djamono", car ce dernier. Le pacte maçonnique qui a été signé à Libreville sous l’égide de Bongo, qui a parrainé Macky Sall pour son entrée dans la loge africaine, où il a rejoint un certain Abdoulaye Wade. Ils sont tous deux sous la tutelle du Maître Alassane Daly Ndiaye, leur patron sénégalais. C’est au nom de ce pacte scellé avec le parrain qu’à un haut niveau, les instances de la maçonnerie africaine ont décidé que Wade ne devait pas mettre en prison un frère, malgré les preuves de détournement qui ont été fournies par les services de renseignement américains sur l’existence d’une villa à Huston payé avec 50 000 dollars en cash et le reste par virement bancaire. Les services français avaient aussi la preuve de la commission d’un milliard de francs Cfa sur les 10 milliards transférés à Godard, que Macky Sall est allé négocier lors d’une rencontre à Paris. L’argent de cette commission a servi à l’achat d’un appartement dans la proiche banlieue parisienne, déclaré chez le Notaire au nom de sa sœur Rokhaya Sall, elle aussi embauchée à l’ambassade du Sénégal à Paris dès le limogeage d’Idrissa Seck et la montée en première ligne de Macky Sall. Le Premier ministre qui a déclaré le soir de sa nomination que Wade est son père et Karim son frère a fait nommer son frère Aliou à l’ambassade du Sénégal en Chine, et poursuivi avec son beau-frère Faye, au Consulat du Sénégal à New York. Là aussi, les « frères » ont fait valoir une règle qui fonctionne aussi chez les mafieux, ils n’ont pas touché à la famille. Faye et Sall sont toujours en poste. Comme ils ont fermé les yeux sur la libération du beau-frère de Macky Sall, arrêté en Argentine pour trafic de drogue, que le Premier ministre Macky Sall est allé voir à Buenos Aires, dans sa prison et négocier sa libération. Il a acheté aux deux frères deux villas jumelées à Diamalaye, deux anciens trafiquants de drogue. Mais ça aussi, selon la règle propre à l’obédience, on ne touche pas à la famille. Ils se sont aussi tus quand Macky Sall, qui louait un petit appartement à Derklé jusqu’en 2002, qui s’est fait acheter sa première voiture par Masseck Ndiaye, qui lui amenait une certaine Yaye Fatou, a acheté au bout de six ans une radio à 200 millions, mise an nom de son Conseiller en communication Alioune Fall. Il a aussi acheté une maison à un milliard de francs, mise au nom de son épouse, rasé et construit en deux mois la maison familiale de Fatick. Un château au milieu d’un quartier pauvre, Peulgha Nord.

LES SOUTIENS DE MACKY

Aujourd'hui toute l'opposition soutient comme un seul homme Macky, en plus du M23, Youssou Ndour , Bara Tall , Mansour Jamil, Alioune Tine etc.. Avec pour seul gage que Macky devra appliquer les conclusions des assises nationales une fois au pouvoir. Il est évident qu’un conglomérat d'intérêts politiques et économiques et philosophiques aussi divers, puisse continuer à coexister longtemps. Mieux, il serait naïf de croire que des business comme Bara Tall, Youssou Ndour se soient investis juste par pure conviction, et ne tarderont pas à reclamer leur part du festin à travers des marchés de L'Etat, et l'attribution d'une licence de téléphonie 3G pour Youssou Ndour.  Car il faut aussi évoquer le cas de ces personnes qui soutiennent avec bec et ongles Macky, comme Youssou Ndour. Je n'ai jamais vu une personne aussi opportuniste sur le plan politique. Il fait partie des sénégalais les plus dangereux et les plus nuisibles. Après avoir perverti la jeunesse de notre pays à travers sa musique malsaine appelée ''Mbalaax'' qui n’avait pour but que de généraliser le règne de la dance : faire danser les femmes et même pour les hommes, au travers du culte de la boite de nuit, de la soirée du samedi soir et des sorties nocturnes dans les endroits de débauche, sombres, à peine éclairés par des spot lights colorés. Il ne s’est distingué des chanteurs de son époque par son opportunisme en cherchant la proximité des grosses fortunes en chantant leur louanges, et il lui a été longtemps reproché de ne pas s’intéresser au sort de la société sénégalaise et de jamais dénoncer la corruption et l’argent sale dont il bénéficiait de ces personnes qu’ils chantaient à longueur d’année.

Dans les années 90, Il va nuancer un peu à  peine son discours en survolant légèrement certains thèmes de sociétés, en dénonçant au passage les crises énergétiques (et pour cause des coupures brutales et sévères d’électricité ont détruits un partie de son matériel de son nouveau studio XIPPI (encore un symbole maçonnique : un seul œil ouvert) . Souvenez vous de LIVE TV dans ce clip de youssou ndour on voit nettement l'œil du dajal derrière lui, qui est la marque de reconnaissance des francs- maçons avec l'équerre.

Dans un prochain article je reviendrai plus en détail sur les relations incestueux qui lient nos hommes politiques avec les lobbies d'influence venant de l’extérieur.

CONCLUSION

Je ne dis pas qu'il ne faut pas voter Macky , et je ne peux pas affirmer qu'il ne réussira pas son magistère et son mandat, mais il est de mon devoir d'éclairer mes amis et porter à leur connaissances ces réalités qui nous poussent à la mesure et la prudence et avoir une position de sentinelle pour ne plus donner un chèque en blanc pour ne plus hypothéquer l'avenir de notre pays . Pour ma part, ma responsabilité individuelle m'ordonne à ne voter ni pour l'un ni pour l’autre. Pour moi, le Sénégal ne se redressera qu'après une révolution verte islamique véritable qui nettoiera notre pays de la vermine maçonnique, de la corruption, et de la collusion confrérique, pour remettre la justice sociale au centre de l'action gouvernementale et enfin faire régner la Vérité Divine.

Cheikh Diouf

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents