Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


L’actualité de MACHIAVEL-WADE ou la tentative de détresse !!!

Publié par Ahmadou Diop sur 19 Novembre 2012, 14:26pm

71632d842095cddcaeaa810e1d92c198L’actualité de MACHIAVEL

 WADE ou la tentative de détresse !!!

 WADE est  devenu, surtout dans la dernière décennie, plus « machiavélique » que machiavélien.

 Arrivisme forcené, manipulation mentale omniprésente : ce contemporain ressemble de plus en plus à un « prince» dégénéré, qui, contrairement au dogme de Machiavel, n’aurait que des objectifs privés.

 La ruse et la menace ont toujours caractérisé le système ‘WADE’ !

 Faire et défaire les gens par l’argent constituent le socle sur lequel il a bâti un système qui a eu le mérite de bien fonctionner quand il détenait le pouvoir ; le glas est sonné !

 

Les importantes sommes d’argent qu’il distribuait à tour de bras ont fini par ‘enrichir et sa famille, et ses partisans et laudateurs ; ne clame-t-il pas avoir enrichi son ‘TRES BRILLANT’ fils ainsi que ses obligés ou affidés !!!

 Et le système de s’effondrer..

 Le couperet apparaît avec imminence!

 Le reflexe du ‘PRINCE’ de renaître : la fin justifie les moyens...

 La violence, la subversion, les menaces, les manipulations, les calomnies lui sont reconnues !!! avec certitude.

 L’attaque constitue la meilleure façon de se défendre.. Stratégie plus que limitée !

 Tout de go, notre ancien et néo ‘opposant’ y va de sa superbe reliquataire pour asseoir cette stratégie qui ne saurait prospérer.

 Plutôt que d’attaquer frontalement le Président de la République Macky SALL,

il s’en prend SOURNOISEMENT à celui qui constitue dans une république, le bouclier naturel du premier cité, en l’occurrence le Premier ministre Abdoul MBAYE.

 On exhume ce qui ne saurait constituer une faute, tant est il vrai que les autorités étatiques de l’époque lui avaient accordé leur blanc seing et que les règles prudentielles avaient été respectées concernant le dépôt de cet argent auprès de plusieurs banques de la place!

 Il est étonnant qu’il ait fallu que ce néo-opposant quitte le pouvoir pour en faire état.

 L’occasion faisant le larron, il est à rappeler que toute la classe politique de façon unanime avait bien accueilli la nomination de Monsieur Abdoul MBAYE comme Premier Ministre, au regard de son parcours professionnel exemplaire et du sens des valeurs qu’il incarne.

 N’a-t-il pas fait de son viatique l’éthique et la moralisation de l’action publique en le clamant à l’entame de sa prise de fonction.

 En ma souvenance, aucun de ses prédécesseurs n’avait marqué de son sceau sa gouvernance.

 Plutôt que d’en faire un référant, certains voudraient détruire les icônes dont on devrait se glorifier.

 Les pourfendeurs devraient par honnêteté intellectuelle, décliner leur parcours et mérite !

 Il est un truisme que de dire que la plupart d’entre eux n’ont jamais rien fait pour ce pays !

 Un clin d’œil à un ancien Directeur de cabinet qui n’a existé que par le trafic d’influence et la ‘bouche’……sa constance s’en trouve remarquable ! Jant-Bi n’aura jamais produit de lueur voire une lumière !!!

 D’autres qui sont ‘avocats’ n’ont jamais gagné de procès dans ce pays.

 Mais bien formés à l’école du ‘Wadisme’, ils ne connaissent que l’affrontement….Congénital dirait l’autre !

 Que dire de certains ‘défenseurs’ des droits de l’homme qui ont trouvé une tribune dans une télévision qui a perdu toute sa crédibilité, qui n’ont de cesse à jeter l’opprobre à tous vents pour continuer à exister.

 Il est temps pour les fils de ce pays de se dresser en rempart face à ces prédateurs qui ont pour seul objectif de se soustraire à la justice qui n’est plus aux ordres…

 La rupture prônée par le Président Macky SALL ne saurait être digeste pour ceux qui ont érigé des contre valeurs tout au long de leur exercice du pouvoir :

   L’indépendance de la justice et son corollaire, à savoir ‘tous égaux’ devant la loi.

 

.           Bonne gouvernance et transparence

 

.           Lutte contre les lobbies et l’enrichissement illicite

 

.           Restauration de l’ordre républicain

 

.           La refondation de l’école !

 

.           L’emploi des jeunes

 

C’est le branle bas dans leur camp..

 

La JUSTICE EST EN BRANLE, LA MEMOIRE COLLECTIVE EN VEILLE..

 

L’animal politique se réveille, en pseudo stratège qu’il est, pour faire face à une action judiciaire dont il présume l’issue, revigoré par l’instinct paternel pour s’essayer à la tentative de détresse vouée à l’échec.

 

Il apprendrait, au crépuscule de sa vie (lui le centenaire) à être plus MACHIAVELIEN que MACHIAVELIQUE ; la sagesse pouvant rattraper l’être à tout moment.

 

Toutefois, il serait utile pour les tenants du pouvoir actuel de réviser leur stratégie de communication.

 

Les attentes pressantes du peuple ont eu droit de cité du fait que la communication  mise en œuvre n’a pas su ‘PREPARER’ les sénégalais à la difficulté du redressement économique qu’il est impératif d’opérer, surtout dans son délai…

 

Il aurait suffit de décliner un terme de Vingt quatre (24) mois…

 

Cela aurait empêché la limitation de l’état de grâce à six (6) mois avec toutes les conséquences dénotées.

 

Toute RUPTURE est délicate par nature ; la langue de bois ne saurait constituer une SOLUTION.

 

Ibrahima CISSE

Administrateur de société  

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents