Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


L’APR ou le corporatisme de la démesure contre l’éternel soldat, Moustapha Niasse.

Publié par Ahmadou Diop sur 13 Juillet 2012, 12:51pm

moustapha niasseCeux qui sermonnent orbi et urbi  et qui pensent que  le pouvoir peut rendre  assurément aveugle ne se trompent jamais. Le groupuscule apériste corporatiste, converti en rats, aux apparences manifestement claniques s’y retrouve dans cette loge éloquente que rien ne peut justifier de prime abord.

Même si le mot est tabou, il y a lieu de s’interroger sur l’ethnocratie politique d’un parti nombriliste de la démesure flagrante.  Au deuxième tour des élections présidentielles du 25 mars 2012,  l’infatigable soldat Moustapha Niasse, le même faiseur de roi, par sa lucidité et sa clairvoyance notoire qu’on lui connaît par sa fibre d’honneur, qui avait permis à Wade d’être président de la république, en mars 2000, récidive en appelant les électeurs sénégalais sans retenue à voter massivement, Macky Sall, sorti de l’école  libérale de la sottise.

Son approche de la chose publique et son éthique républicaine font de lui un rassembleur hors pair, malgré ses divergences idéologiques avec l’homme du moment. L’indécence de la trahison dont font preuve les cadres illuminés de ce qu’on pourrait appeler aujourd’hui, la secte politique révulse par sa gourmandise insatiable, nous donne la mesure d’un parti, créant, demain, les conditions obligatoires de sa  propre chute. La morale républicaine recommande Moustapha Niasse, plutôt un aventurier médiocre.

Macky Sall est pris en otage par son propre camp. Peut-on écarter vraiment Moustapha Niasse d’être au perchoir, sans être ridicule au regard de la morale ? Méchanceté gratuite ou concurrence déloyale ? Tout y est. A ce titre, nous demandons au président Macky Sall de tenir et d’avoir le courage de prendre ses responsabilités face à l’histoire quels que soient les discours d’un conglomérat ragaillardi, qui s’autorise tout par son ingratitude palpable en vers Moustapha Niasse. Dans le cas contraire, l’apr ubiquitaire, créera sa chute programmée quoiqu’on puisse dire, car les Sénégalais, dans leur majorité, ne vont pas se mouler  dans ce qu’il est convenu d’appeler l’ethnocratie politique, décriée, déclarée, non éclairée, sur fond d’opportunisme débridé.

Le combat continue !

Commenter cet article

Archives

Articles récents