Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


La stratégie de caniveau des combines et des rapines politiques ne doit pas passer !

Publié par Ahmadou Diop sur 28 Février 2012, 20:03pm

A Faire passer le message !

Soyons clairs, nets et précis ! L’impunité ne peut régenter la démocratie dans ce pays !

Nous sommes solidaires avec la Coalition Bennoo siggil sénégaal  de Moustapha Niasse, le candidat de l’unité et du rassemblement.

 

 Pour un Comité du sursaut national des sénégalais libres en dehors de toutes confessions religieuses pour la restauration de la démocratie. Notre chemin ne peut être que celui de la liberté pour sauver la démocratie.

Exigeons dés maintenant le retrait inconditionnel de wade, l’envers du décor au second tour pour le triomphe de la démocratie !

L’opposition républicaine, la vraie de l’ivraie doit être solidaire et ferme sur la question. Entre la liberté et l’esclavage, il n’y a point de compromis.

Contrairement à ce que l’on dit ici ou là, les élections présidentielles ne seront ni démocratiques, ni transparentes, tant que le kyste de l’impunité s’incrustera dans comme le talon d’Achille de la démocratie.

Dés lors que wade participe au scrutin, ces élections présidentielles ne peuvent être crédibles de quelle forme que ce soit.

Il ne doit pas inverser le cours de l’histoire, tenons-nous le pour dit !

Wade ne doit pas dicter son calendrier électoral juridiquement disqualifié !

Le sursaut national, indépendant et libre en dehors de toute affiliation à une quelconque confession religieuse doit servir de levier, en vue de réhabiliter les valeurs fondamentales de la république et rétablir ainsi un état de droit, laïque, fondé sur la séparation des pouvoirs, garantissant les libertés fondamentales conformes aux institutions de la république.

Nous sommes dans une république laïque et non dans une république confrérique, encore moins islamique. La participation de wade au second tour ne sera qu’une simple formalité administrative pour légaliser par la ruse un hors-la loi pris la main dans le sac, puisque même s’il perd, le même camp ultra libéral remportera  la mise, en la personne de son élève,  le messie imaginaire, en l’occurrence,  l’esbroufe chevaleresque  de la magie du recul.

 Il s’agit tout simplement d’une vaste escroquerie titanesque  à grande échelle nationale avec la bienveillance tacite sur commande recommandée d’une certaine stature apparemment respectable.

 Si d’aventure la candidature est maintenue au second tour, le jeu de la démocratie est totalement en contradiction avec les vraies valeurs de la république.

 Wade a tout fait qu’on entende qu’une seule musique, celle du camp libéral des valeurs peu orthodoxes. On n’est plus dans une démocratie, mais au contraire,  au cœur d’une dictature flagrante, quoiqu’on puisse dire. Voilà la réalité, un tabou qui dit bien son nom, même si on ne l’admet pas par passivisme actif.

Faisons tout pour barrer la route au commanditaire principal de la plissure, incarnée par wade et sa bande de sarabandes converties en piètres bouffons.

Le combat continue !

A suivre

Commenter cet article

Archives

Articles récents