Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


LATIF COULIBALY SUR LE PRET DE L’AVION PRESIDENTIEL A WADE

Publié par Ahmadou Diop sur 5 Avril 2012, 12:09pm

arton24384-547f3Lors de la prestation de serment du nouveau président de la République, nous avions dénoncé, sans retenue aucune et à haute et intelligible voix le prêt de l’avion présidentiel à Wade.  ALC vient de dénoncer ce prêt aux allures hautement politiques. Donc nos arguments sont justifiés et bien fondés, et pour cause, d’autant qu’ils viennent d’être étayés par le remarquable journaliste d’investigation, homme politique, toujours prompt au bon endroit et au bon bon moment. Le journaliste et l’homme politique ne sont pas antinomiques. La mayonnaise ne prend pas. Ça commence mal, non ?

LATIF COULIBALY SUR LE PRET DE L’AVION PRESIDENTIEL A WADE

« Ce n’est pas normal »

NETTALI.NET - « L’ex-journaliste » (comme il se définit), Abdou Latif Coulibaly, n’est pas d’accord avec la décision du nouveau président de la République, Macky Sall, de prêter l’avion de commandement « la pointe Sarène » à l’ex-chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, pour 15 jours. Ce n’est pas normal, estime-t-il, surtout que la résidence du Sénégal à Paris lui est en même temps prêtée.

 Abdou Latif Coulibaly pense que la république ne s’accommode pas de certaines pratiques. Il faut que les gens retournent à l’orthodoxie. « L’ex-journaliste », comme il se définit, n’accepte pas que le nouveau président de la République, Macky Sall, prête l’avion présidentiel (« La pointe Sarène » en l’occurrence) à l’ex-chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, pour une durée de 15 jours.

« Cela coute beaucoup d’argent au contribuable sénégalais (800 millions selon le journal L’Observateur). Un avion est moins couteux quand il est sur les airs. Chaque mois qu’il atterrit sur le tarmac d’un aéroport, il paie beaucoup d’argent. Pourquoi, Macky Sall a-t-il alors accepté de lui prêter l’avion pour 15 jours. Ce n’est pas normal. Surtout qu’un ami m’a informé que la résidence du Sénégal à Paris lui est également prêtée », dénonce-t-il.

Abdou Latif Coulibaly rappelle que le président Senghor avait déjà réservé son billet d’avion à Air France avant de céder le pouvoir à Abdou Diouf. Lorsque ce dernier a voulu le raccompagner, il a catégoriquement refusé. C’est finalement Abdou Diouf qui l’a contraint à prendre « La pointe de Sangomar » pour qu’il l’amène en France et revienne immédiatement au Sénégal.

« Mais Senghor n’est pas Abdoulaye Wade. Si on lui laissait l’avion présidentiel pour deux mois, il n’aurait rien dit. Abdoulaye Wade est même capable d’appeler Macky Sall pour lui demander de lui prêter l’avion présidentiel », raille Latif Coulibaly qui indique qui note que Macky Sall est attendu pour apporter des ruptures dans la gestion des biens de l’Etat.

Mouhamed Diaw

 Le combat continue !

Commenter cet article

Archives

Articles récents