Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


Législatives du 01 juillet 2012 : Moustapha Cissé Lô doit se taire !

Publié par Ahmadou Diop sur 2 Juillet 2012, 14:59pm

fa64014e5a34d745253f8755bd8abf37Le faible taux de participation du peuple résulte de l’échec cuisant du politique face à ses responsabilités.  Et le nombre de partis politiques extravagant ne convainc nullement les populations à se mouler dans la musique de la supercherie. Les candidats préoccupés par des sinécures de la république ne défendent que leur bifteck. Le poste de député n’est plus un sacerdoce, mais plutôt un gagne- pain au pluriel, plus rentable que tout autre métier. Les populations méprisées ne sont pas des gueux, au point qu’elles se laissent faire. C’est un message clair pour le nouveau pouvoir et leurs alliés du moment. La grâce risque d’être plus courte si on ne comprend pas la mesure de la gravité.

Si Macky Sall veut garder la confiance des Sénégalais,  il doit recadrer  Moustapha Cissé Lô, cette pie de l’apr. La boule puante ne peut régenter la démocratie dans ce pays !

Pour qui se prend donc ce type à la langue pendue, en l’occurrence, Moustapha Cissé Lô, pour tenir des propos charriant l’ignominie, selon lesquels  Moustapha Niasse a fait perdre l’apr à Mbacké ?  Tout n’est pas permis.

Macky sall  a l’obligation de sortir de sa réserve, en condamnant, non seulement et fermement les sorties inacceptables d’un homme très loquace et irrespectueux par ses discours  en vers Moustapha Niasse,  mais de le remettre à sa place, pour lui dire que ce n’est pas lui qui mène la danse.  Il s’autorise tout et nous ne pourrons pas nous inscrire pour longtemps dans ce registre d’insultes.  La ligne rouge est déjà franchie. Que cela soit clair ! A défaut, Nous considérons qu’il est pris en otage par une bande de vautours incontrôlables et incontrôlés,  aux contours  éminemment opportunistes.

Qui est donc ce gonflé de la démesure et aux ambitions politiques, qui contrastent parfaitement  avec sa posture de pacotille ?

N’eussent été Moustapha Niasse et toute l’opposition républicaine contre wade, Macky Sall ne serait certainement pas le président de la république. Cet individu très bavard doit se taire et se repentir publiquement, au risque de créer les conditions d’une perte de confiance des sénégalais à l’égard du Président de La république.  La conception étriquée de Moustapha Cissé Lô, nombriliste dans les actes qu’il pose, se réduit à l’accaparement total de tous les leviers du pouvoir de son propre camp, au détriment du reste de l’opposition.

Les pendules doivent être mises à l’heure  pour que ce prétentieux au poste de Président de l’Assemblée Nationale revienne à de meilleurs sentiments. Plutôt de prêcher l’unité au sein de l’apr, l’humilité doit servir de levier et non le choix de la trahison de celui qui a rendu possible la victoire de Macky sall. Un peu de retenue dans les discours tenus à l’emporte pièce. Dans le cas contraire, la mainmise d’un groupuscule opportuniste, converti en adeptes boulimiques conduira à la déroute programmée de l’apr lors des prochaines élections présidentielles de 2017.

Le combat continue !

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents