Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


Les intérêts exclusifs de la patrie contre ceux de son parti !

Publié par Ahmadou Diop sur 30 Octobre 2012, 18:56pm

  sans-titre-copie-7Maintenant, nous soutenons le président Macky Sall, sans conditions, tant qu’il mettra en avant  les intérêts exclusifs de la patrie contre ceux de son parti !

Que l’on nous comprenne bien ! Nous continuons de le combattre activement et politiquement avec toute la rigueur nécessaire, sans qu’il y ait  une quelconque concession, tant qu’il ne crée pas les conditions obligatoires d’une rupture totale qu’il a héritée d’un régime ultra libéral, réactionnaire et injuste,  dont il a  d’ailleurs partagé les mêmes valeurs du recul.

 Cela passe nécessairement par une repentance en action sur le terrain, mais en même temps, nous  autres de la gauche radicale, la vraie de l’ivraie, notre éthique républicaine nous recommande à baisser d’un degré nos plumes jusque-là corsées, en lui accordant des circonstances atténuantes à la hauteur de la bonne gouvernance mise en action à la seule fin de redresser la barre, à savoir l’attelage « des bonnes têtes » à l’endroit même contre l’envers du décor, nous voulons parler du remarquable Abdou Latif Coulibaly à la fois écrivain et journaliste d’investigation, un homme exceptionnel de grande valeur, sans oublier, bien entendu, les nouveaux entrants et Cie dans le gouvernement ; car  la prise en compte de la défenestration fracassante et salutaire de son ministre de l’intérieur, trop amorphe et presque aphone, en l’occurrence, Mbaye Ndiaye, coupable et trop laxiste sur la gestion catastrophique des manifestations bordéliques du lundi, 22 octobre dernier.

 Pour quatre raisons  fondamentalement majeures que nous allons décrypter en toute sérénité et en toute objectivité, le président  Macky Sall, prenant la mesure de la gravité de la situation, montre clairement qu’il est le seul maître à  bord et qu’il n’y a qu’une seule autorité légitime, légale, élue par le suffrage universel- c’est le président de la république, l’unique chef suprême des armées. Il n’y a qu’un pouvoir reconnu, c’est l’état. Et l’exécutif, c’est lui, exclusivement. Il commence maintenant à poser des actes concrets, en attente, peut être, d’autres à venir, que nous croyons révolutionnaires comme système de bonne gouvernance, si toutefois, ils aboutissent :

 1) La patrie avant le parti

2)  l’irrecevabilitéde l’entrisme de l’ancienne patronne de l’apix, Aminata Niane 

3) Force reste la loi,suite aux scandales manifestes des débordements, tous les auteurs, instigateurs, directs ou indirects, présumés tels, aux troubles publics, d’où qu’ils puissent venir, seront délogés, livrés à la justice pour être jugés à la hauteur des faits incriminés. Et qu’ils n’y a plus de zones de non droit dans toute l’étendue du territoire. Tenons-nous--le pour dit !

 4) Les audits. Etant conscient que jusqu’ici, malgré les effets d’annonce à tambour battant sur le Tallon d’Achille que sont les audits audibles à haut débit, la montagne a accouché d’une souris,  pour toutes ces raisons donc, on fait appel au service du soldat, la sentinelle, Abdou Latif Latif Coulibaly, l’auteur de plusieurs ouvrages époustouflants, entre autres et non des moindres,  «  Conte et Mécompte de l’Anoci », lequel  avait fait couler beaucoup d’encre avec des preuves matériellement fournies.

 Il  faut noter que la nomination décriée d’Aminata Niane comme conseillère spéciale à la présidence de la république n’a pas finalement abouti, heureusement, même si on ne fait pas de la publicité là- dessus et pour cause.  Pour toute raison gardée, nous ne pensons pas que le Président Macky Sall puisse revenir à cette nomination burlesque, inopportune et médite, même si en politique tout est permis ou presque.

Le combat continue !

Ahmadou Diop

Commenter cet article

Archives

Articles récents