Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

diop-ahmadou-renaissance Panafricaine-Journal-liberté-démocratie- Patriotisme-le Sénégal : demain, c’est maintenant !

Blog Cris le 26/08/09. Ancien pensionnaire du Prytanée militaire Charles Nchoréré de Saint-Louis du Sénégal. Écrivain-Chroniqueur. Recueil de poèmes "Vaincre" aux Editions Saint-Germain-des-Prés à Paris 1991 [France]. Auteur chez Edilivre-Avril 2012 : Collection Classique/Essai/Etude Politique/ Sénégal. Actuellement, résident à Bordeaux. Il est actuellement le coordonnateur de la Conscience patriotique pour le Changement au Sénégal -CPC- ״XAM SA REW - BËG SA REW - JARIÑ SA REW״ -Pour une Nouvelle République Sénégalaise [NRS], saine, démocratique et transparente, la vraie de l’ivraie ! Un fonctionnaire si riche, multimilliardaire des ténèbres des postes politiques aléatoires de nomination Tan Sa bula Nex- n’est jamais synonyme de patriotisme.


Nomination de Monsieur Mbaye Lô Tall, Consul Général du Sénégal à Bordeaux, l’APR avant la patrie.

Publié par Ahmadou Diop sur 4 Novembre 2012, 17:42pm

sans-titre-copie-7Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 2 novembre 2012, sous la présidence de Son excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République.

Au terme de la réunion du Conseil, les mesures individuelles suivantes ont été adoptées :

Monsieur Mbaye Lô TALL, Agent décisionnaire, matricule de solde n°379 806/l, est nommé Consul général du Sénégal à Bordeaux, en remplacement de Monsieur Momar THIAM, viré depuis le 18 avril 2012.

Nous  sommes scandalisés et choqués de  cette nomination manifestement arbitraire, qui ne semble pas prendre la prise en compte de nos revendications légitimes sur la question. C’est pourquoi, nous dénonçons ouvertement cette nomination unilatérale, qui témoigne d’un véritable  mépris affiché à l’égard des autres partis politiques au sein de la Coalition Bennoo Bokk Yakaar et leurs représentants à Bordeaux. Pour nous, rien ne  justifie la nomination de Monsieur Mbaye Lô Tall au poste de Consul Général du Sénégal à Bordeaux.  A nos yeux, cette décision n’a pas sa raison d’être.  En 2011, Monsieur Mbaye Lô TALL faisait valoir  sa retraite, ne dispose d’aucune expérience, ni  compétence avérées pour occuper ce poste de haute stature, c’est  comme si au sein de la Diaspora sénégalaise à Bordeaux, il n’y a  pas de compétences concrètes. C’est donc une véritable insulte contre la Diaspora sénégalaise et à l’Etat.

L’ensemble de la communauté sénégalaise à Bordeaux s’érigne contre cette nomination incompréhensible. Comment peut-on à la fois dénoncer les trafics d’influences  en mettant  en place les mêmes mécanismes peu orthodoxes ? On ne peut pas vouloir quelque chose et son contraire.

Par ailleurs, la mesure même  met en porte- à- faux  le discours de Monsieur Macky Sall, Président de la république, lors de la célébration de la fête de l'Aïd el-Kebir, pendant laquelle il disait, nous le citons : « la patrie avant le parti ».

 Pour toutes ces raisons et  à toute fin utile, nous reproduisons en  fac-similé la  Lettre ouverte à  Messieurs les Secrétaires Généraux de la LD /MPT , Abdoulaye Bathily, du PS, Ousmane Tanor Dieng, de l’AFP, Moustapha Niasse et Amath Dansoko,  président d’honneur du PIT, doyen des partis de l’opposition.

 

Messieurs,

Par devoir moral, au deuxième tour des élections présidentielles du 25 mars 2012, nous avons demandé à toute  la  communauté sénégalaise installée  à Bordeaux à voter massivement Macky Sall, le candidat de l’APR, classé premier de l’opposition, conformément à notre éthique républicaine. Lors des élections législatives du 01 juillet 2012, dans le même élan, nous avons adressé un courrier de remerciements aux Sénégalais de Bordeaux, en leur demandant de suivre  la même dynamique pour donner une majorité Présidentielle à la Coalition Bennoo Bokk Yakaar. Ce qui a été fait.

 

Malgré l’absence de notre camarade de lutte, responsable  du parti socialiste à Bordeaux, khadim N’doye pour des raisons familiales, nous notons des dysfonctionnements notoires de la part des responsables de l’APR au sein de la Coalition Bennoo Bokk Yakaar depuis la victoire de Macky Sall à la  Présidence de la République du Sénégal.

Les jeux de l’APR à Bordeaux consistent à isoler autant que possible tous les autres représentants de la LD/ MPT [Messieurs Ahmadou Diop, Alassane Dièye],  de l’AFP, Monsieur Philipppe Salomon et du parti socialiste, Monsieur Khadim N’doye quand il est question de savourer la victoire et le partage des rôles au sein de Bennoo Bokk Yakaar.

Du 25 mars 2012 jusqu’aux élections législatives du 01 juillet 2012, comme vous le savez, notre détermination pour la victoire totale de Bennoo Bokk Yakaar a été massive  sans la moindre faille. Voici que Monsieur Macky Sall, Président de la République devrait rencontrer à Paris et Monsieur François Hollande, président de la République française et la délégation de Bordeaux, le représentant de la section APR de Bordeaux, s’arroge le droit de jouer au maître coordonnateur pour constituer une forte délégation « apériste », en octroyant unilatéralement une seule place à Monsieur Philippe Salomon de l’AFP, ignorant de facto l’existence des autres partis de la Coalition Bennoo Bokk Yakaar.

 

Devant l’attitude scandaleuse et à répétitions dans les bureaux de vote où  nous avions été réduits aux rôles de second plan,  jusqu’à la dernière manifestation célébrant la victoire présidentielle, l’APR continue de jouer les tâches prépondérantes, ne nous laissant aucun choix. Dans une République normale, nous regrettons de tels comportements répréhensibles, car ce n’est pas notre vision de la démocratie dans une Coalition normale qui se réclame comme telle. Ce n’est pas non plus la victoire d’un seul parti, mais celle du Sénégal.

Par ailleurs, dans l’avenir,  nous souhaiterions être informés des décisions prises par la Coalition, pour qu’elles s’appliquent de façon équitable pour tous.  Considérant jusqu’ici  que notre détermination a été exemplaire, les futures responsabilités éventuelles doivent être réparties ou partagées par tous les partis qui se sont engagés, en rendant possible cette victoire de toute l’opposition. L’implantation du Consulat Général du Sénégal à Bordeaux est antérieure à l’élection de Monsieur Macky Sall, président de la République. La sagesse aurait voulu que le maintien du Consulat Général du Sénégal à Bordeaux puisse être l’objet de concertation commune de tous les partis, y compris l’ensemble des Sénégalais de Bordeaux et  non à un seul parti, en  l’occurrence, l’APR, qui décide en lieu et place des Sénégalais et  de  la Coalition Bennoo Bokk Yakaar.

Pour toutes ces raisons, nous déplorons fermement à haute et intelligible voix ces pratiques peu démocratiques.  Dans l’avenir, nous demandons  une meilleure prise en compte de nos doléances.

Pour les différents partis :

Philippe Solomon, responsable AFP/Bordeaux/ contact : philippesalomon@neuf.fr

Khadim N’doye, responsable PS/Bordeaux/ contact : khadimndoye@yahoo.fr

Ahmadou Diop, responsable/LD/MPT/Bordeaux /contact : diopahmadou17@yahoo.fr

Alassane Dièye, responsable/ LD/MPT/Bordeaux/contact : dalassaneone@yahoo.fr

 

 

Veuillez recevoir, Messieurs, nos salutations distinguées.

 

 

Copie à Moustapha Niasse/AFP, Abdoulaye Bathily/LD/MPT, Ousmane Tanor Dieng/PS

Nous nous excusons d’avoir omis dans le courrier envoyé aux principaux Secrétaires  Généraux des partis politiques, Monsieur  Amath Dansoko, président d’honneur du PIT, doyen des partis de l’opposition.

 Fait à Bordeaux, le 14/07/2012

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents